L’institut Les Éparses ouvre une nouvelle maison d’accueil spécialisée à Chaux

L’Institut Les Éparses gère plusieurs établissements et services sociaux et médico- sociaux (ESSMS) « au bénéfice des personnes handicapées adultes présentant une déficience intellectuelle. Depuis quelques années, l’établissement accueille également des personnes souffrant de déficiences psychiques ou d’autisme », indique le Département dans un communiqué de presse. L’établissement accueille environ 180 personnes. Cet établissement est divisé en trois secteurs : le secteur soins, financé par l’Assurance maladie sous tutelle de l’agence régionale de santé, composé d’une maison d’accueil spécialisée (MAS) de 85 places (sur deux établissements) ; d’un secteur médico-social, pour adultes financé conjointement par l’assurance maladie pour les soins et par le conseil départemental pour l’hébergement), composé d’un foyer d’accueil médicalisé́ (FAM) de 14 places ; et d’un secteur hébergement et accompagnement social (financé par le conseil départemental, dont un foyer de vie de 52 places, un service d’accueil et d’activité́ de jour (SAAJ) de 10 places, un service public d’ouverture à la vie sociale (SPOVS) de 20 personnes suivies et un accueil familial de 5 places. Vendredi, une nouvelle maison d’accueil spécialisée (MAS) a été inaugurée, à Chaux. Elle doit accueillir « huit patients atteints de troubles envahissants du développement (dont l’autisme) tout en préservant un cadre de vie convivial et en évitant une trop grande promiscuité́ », indique le communiqué de presse. Ce projet ne porte pas la création de nouvelles places. « Cette maison d’accueil spécialisée accueille des personnes n’ayant pas pu acquérir un minimum d’autonomie et dont l’état nécessite une surveillance et des soins constants », développe le conseil départemental. La construction et l’aménagement s’élève à 1,26 million d’euros, financé par l’institut Les Éparses.

Ceci vous intéressera aussi
Stellantis : à Sochaux, les ruptures d’approvisionnement se superposent aux soucis de stockage

Stellantis doit ralentir la cadence et supprime les trois tournées de la ligne de production de ce vendredi, en raison Lire l’article

La préfecture craint une rave party sauvage ce week-end dans le Territoire de Belfort
La préfecrure du Territoire de Belfort craint l'organisation d'une rave party non déclarée. (Illustration - Photo par Jensie De Gheest de Pixabay )

Le préfet du Territoire de Belfort vient de prendre un arrêté pour « interdire tout rassemblement, manifestation, de type rave-party, free Lire l’article

L’ARS constate une reprise de l’épidémie de covid en Bourgogne-Franche-Comté
Les gestes-barrière et, en complément, le port du masque, doivent ralentir la propagation du virus.

Les gestes-barrières redeviennent d'actualité et sont fortement conseillés.| © Archives LeTrois L'ARS (agence régionale de santé) indique dans son communiqué Lire l’article

Belfort: le centre de dépistage du covid à nouveau dans les anciens locaux de la chambre de métiers
Centre de dépistage covid-19 BioAllans, installés dans les anciens locaux de la chambre des métiers et de l'artisanat, à Danjoutin.

Le centre belfortain de dépistage du covid revient dans les anciens locaux e la chambre des métiers dès ce samedi Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal