Les Suisses disent « non » à l’initiative pour « une immigration modérée »

Les Suisses disent « non » à l’initiative pour « une immigration modérée »

Dimanche, les Suisses étaient appelés aux urnes, par référendum, pour se positionner sur plusieurs sujets. Le parti UDC (droite conservatrice selon swissinfo.ch) avait notamment déposé une initiative populaire. Les Helvètes devaient se prononcer en faveur ou non « d’une immigration modérée ». Cette démarche vise à ce « que la Suisse puisse contrôler son immigration de façon totalement autonome », indique Swissinfo, dans un article présentant les enjeux du scrutin. L’idée était de mettre fin aux accords de libre circulation des personnes avec l’Union européenne. Dans les zones frontalières, le scrutin était particulièrement scruté. L’initiative a été largement rejeté. Le non a recueilli 61,71 % des suffrages, dans un scrutin ou près de 6 Suisses sur 10 se sont exprimés. L’opposition à l’initiative s’observe particulièrement dans les cantons de la République et Canton du Jura (non à 68,15 %), de Genève (68,98 %), de Vaud (70,93 %), de Neuchâtel (71,12 %) et de Bâle-Ville (74,76 %). Des cantons frontaliers. « Le rejet de l’initiative de l’UDC visant à limiter la circulation des personnes entre l’Union européenne et la Suisse, et donc à remettre en cause toutes les relations bilatérales Suisse-UE, est un événement démocratique dont je me réjouis », a salué le député européen Christophe Grudler. « Nos relations bilatérales et amicales sortent renforcées par ce vote populaire, et nous allons pouvoir construire l’avenir ensemble », commente Christophe Grudler. Il estime qu’il faut encore renforcer les accords institutionnels entre Suisse et Union européenne, pour « faciliter [les] échanges commerciaux au profit de tous »

 

Ceci vous intéressera aussi
Stellantis : à Sochaux, les ruptures d’approvisionnement se superposent aux soucis de stockage

Stellantis doit ralentir la cadence et supprime les trois tournées de la ligne de production de ce vendredi, en raison Lire l’article

La préfecture craint une rave party sauvage ce week-end dans le Territoire de Belfort
La préfecrure du Territoire de Belfort craint l'organisation d'une rave party non déclarée. (Illustration - Photo par Jensie De Gheest de Pixabay )

Le préfet du Territoire de Belfort vient de prendre un arrêté pour « interdire tout rassemblement, manifestation, de type rave-party, free Lire l’article

L’ARS constate une reprise de l’épidémie de covid en Bourgogne-Franche-Comté
Les gestes-barrière et, en complément, le port du masque, doivent ralentir la propagation du virus.

Les gestes-barrières redeviennent d'actualité et sont fortement conseillés.| © Archives LeTrois L'ARS (agence régionale de santé) indique dans son communiqué Lire l’article

Belfort: le centre de dépistage du covid à nouveau dans les anciens locaux de la chambre de métiers
Centre de dépistage covid-19 BioAllans, installés dans les anciens locaux de la chambre des métiers et de l'artisanat, à Danjoutin.

Le centre belfortain de dépistage du covid revient dans les anciens locaux e la chambre des métiers dès ce samedi Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal