Le Territoire de Belfort renforce le dispositif d’accueil d’urgence

Le Territoire de Belfort va disposer de 130 places d'hébergement d'urgence. (illustration - Photo Lechenie-narkomanii - Pixabay)

Le plan hivernal d’urgence a été lancé dès le 18 octobre dans le Territoire. Il restera en vigueur jusqu’au 31 mars 2021. La capacité d’accueil a été renforcée, pour faire face à la crise sanitaire.

Le plan hivernal d’urgence a été lancé dès le 18 octobre dans le Territoire et restera en vigueur jusqu’au 31 mars. La capacité d’accueil a été renforcée, pour faire face à la crise sanitaire.

Le préfet du Territoire de Belfort vient d’acter l’ouverture de 28 à 30 places d’hébergement d’urgence supplémentaires, portant la capacité totale dans le département à près de 130 places.
Cette décision a été prise à l’occasion d’un comité de pilotage sur les hébergements d’urgence, destiné à dresser le bilan de l’année écoulé, présenter et de coordonner les mesures prévues dans le cadre du plan hivernal 2020-2021,
Ce comité de pilotage, présidé par le préfet Jean-Marie Girier, a réuni les services de l’État (Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) et Agence régionale de santé (ARS)), le conseil départemental, le service intégré de l’accueil et de l’orientation (SIAO), ainsi que les opérateurs d’hébergement d’urgence et les partenaires associatifs œuvrant pour l’aide alimentaire.

26 places d'urgence covid

Pour l’hiver 2019-2020, le bilan suivant a été tiré :

  • Pérennisation de 27 places d’hébergement d’urgence depuis 2017 permettant au Territoire de Belfort de disposer d’un parc d’hébergement d’urgence pérenne de 36 places ouvertes toute l’année
  • Mobilisation et financement par l’État d’environ 40 places d’hébergement d’urgence hiver réparties en appartements (20 places dans 5 logements), en chambres habitat Jeunes (6 places) et en chambres d’hôtel (9-12 places)
  • Ouverture exceptionnelle de 26 places d’hébergement d’urgence covid pouvant accueillir les publics touchés par la maladie
  • Intervention renforcée des maraudes, notamment auprès des personnes non connues du 115 pour proposer une prise en charge – au total, 2621 contacts ont eu lieu grâce à l’intervention des équipes mobiles, dont 60% entre le 15 mars et le 30 juin 2020, lors du 1er confinement.

Plus de places et horaires élargis pour cet hiver

En complément du dispositif mis en place pour la période hivernale 2019-2020, reconduit cet hiver, 28 à 30 places supplémentaires seront donc ouvertes pour faire face à la nouvelle période hivernale marquée par la crise sanitaire. Soit une capacité totale d’hébergements d’urgence de près de 130 places.
Les horaires de l’accueil de jour seront élargis, afin de permettre le bon respect des mesures sanitaires par le public accueilli. Deux chambres d’hôtel supplémentaires pourront être mobilisées en cas de besoin.
Enfin, le dispositif de veille sociale sera renforcé avec une priorité donnée à l’identification et la prise en charge des publics particulièrement vulnérables grâce à

  • l’octroi d’un financement supplémentaire pour les équipes mobiles dans l’objectif de parvenir à systématiser « l’aller-vers » des personnes notamment non connue du 115
  • la mise à disposition de 2 chambres d’hôtels spécifiques maraudes
  • la possibilité d’ouvrir l’accueil de jour pendant la nuit en cas de grand froid

La préfecture rappelle que « l’hébergement des plus fragiles est un enjeu majeur de solidarité nationale et une priorité du Gouvernement dans le contexte de crise sanitaire actuel. Tout au long de l’année et particulièrement à l’approche de l’hiver, les services de l’État travaillent en lien étroit avec les acteurs de terrain pour trouver des solutions d’hébergement et de logement adaptées aux besoins des personnes sans-abri ou mal logées. Cette année, compte-tenu du contexte sanitaire et afin de protéger les personnes en situation de grande précarité, le plan hivernal a été avancé au 18 octobre et restera en vigueur jusqu’au 31 mars. »

(source: communiqué de la préfecture du Territoire de Belfort)

Ceci vous intéressera aussi
Territoire de Belfort : le risque de rupture d’alimentation en eau potable est sérieux 

Lors d’une conférence de presse mercredi 10 août, le préfet du Territoire de Belfort, Raphaël Sodini est revenu sur les Lire l'article

L’histoire entremêlée du Jura suisse et de l’Aire urbaine Belfort-Montbéliard

Depuis le Moyen Age, l'Aire Urbaine et son voisin suisse possèdent une histoire commune. Cette proximité s'est renforcée depuis la Lire l'article

Covid-19 : plus de passe sanitaire demandé à l’entrée de l’hôpital Nord Franche-Comté

L’hôpital Nord Franche-Comté lève le filtrage lié au passe sanitaire à l’entrée de ses établissements, dès le lundi 1er août, Lire l'article

Des vers luisants dans la nuit

Les habitants de la région Bourgogne-Franche-Comté sont invités à participer à une enquête en ligne pour recenser les vers luisants Lire l'article

Défilement vers le haut