Le gouvernement confirme l’achèvement de la LGV Rhin-Rhône pour 2028

Élisabeth Borne, ministre des Transports, a confirmé lundi soir à l’assemblée nationale « de réexaminer l’achèvement de la branche Est de la LGV Rhin-Rhône entre Petit-Croix et Lutterbach (Belfort-Mulhouse), avec un objectif de réalisation avant 2028 au lieu de le renvoyer après 2038 », précisent dans un communiqué commun Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, et Jean Rottner, président de la Région Grand Est. « Nos deux Régions militent ensemble depuis plus de 10 ans, avec une vision commune, pour faire entendre les arguments en faveur de la réalisation de cette deuxième phase restée en rade depuis 2011 et qui permettra la pleine rentabilité de cette branche », précise le communiqué. 500 000 passagers supplémentaires sont attendus. Cela doit permettre « de répondre aux enjeux d’accessibilité et d’attractivité pour le nord Franche-Comté et le sud Alsace, ainsi qu’aux enjeux identifiés comme prioritaires par l’Europe au sein du couloir mer du Nord – Méditerranée ». Marie-Guite Dufay, également présidente de l’association Trans Europe TGV Rhin-Rhône-Méditerranée, a également relevé dans un autre communiqué : « Il n’y a plus aucune raison de retarder le lancement de la mission de financement et de toutes les procédures nécessaires pour respecter ce calendrier. »

Ceci vous intéressera aussi
En 1906, à Belfort, la « résurrection » d’un mort fait le tour du monde !

En ce mois de janvier 1906, des médias du monde entier évoquent une affaire extraordinaire survenue au tribunal de Belfort. Lire l’article

Belfort : les 5 projets lauréats du budget participatif 2022

Les projets lauréats du budget participatif 2022 de la Ville de Belfort viennent d’être désignés par les habitants. À vélo, Lire l’article

Belfort : la prime de la discorde au comité inter-entreprises des Trois-Chênes

Un mouvement de grève a été engagé au CIE des Trois-Chênes, qui gère les œuvres sociales des salariés de General Lire l’article

Le Belfortain Olivier Nasti élu chef de l’année de Gault et Millau

Olivier Nasti, chef du Chambard, en Alsace, a été élu cuisinier de l'année du guide gastronomique Gault et Millau, tandis Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal