La préfecture craint une rave party sauvage ce week-end dans le Territoire de Belfort

La préfecrure du Territoire de Belfort craint l'organisation d'une rave party non déclarée. (Illustration - Photo par Jensie De Gheest de Pixabay )
Le préfet du Territoire de Belfort vient de prendre un arrêté pour « interdire tout rassemblement, manifestation, de type rave-party, free party, teknival dans le département du Territoire de Belfort » du 4 au 7 novembre.
La préfecture a décidé d'interdire toute rave party ou concert non déclaré ce week-end| © Illustration - Photo par Jensie De Gheest de Pixabay

Le préfet du Territoire de Belfort vient de prendre un arrêté pour « interdire tout rassemblement, manifestation, de type rave-party, free party, teknival dans le département du Territoire de Belfort » du 4 au 7 novembre.

« Un rassemblement non autorisé de type rave-party, free party et teknival est susceptible d’être organisé dans le Territoire de Belfort sur la période du 4 au 7 novembre 2022 », annonce la préfecture dans un communiqué. « Aucune déclaration préalable, obligatoire pour ce type de manifestation, n’a pourtant été transmise au préfet du Territoire de Belfort. En conséquence, aucun engagement de bonnes pratiques n’a été pris par le ou les organisateurs, ni aucune garantie de sécurité, de salubrité, d’hygiène et de tranquillité publiques, ou encore d’autorisation d’occuper le terrain ou le local délivrée par le propriétaire ou le titulaire d’un droit réel d’usage. Par ailleurs, le nombre de participants à ce type de rassemblement peut regrouper plusieurs milliers de personnes. Ainsi, les risques de troubles à l’ordre public demeurent importants. C’est pourquoi, Raphaël Sodini, préfet du Territoire de Belfort, a décidé, par arrêté préfectoral du 4 novembre 2022, d’interdire tout rassemblement, manifestation, de type rave-party, free party, teknival dans le département du Territoire de Belfort du 4 novembre 20 h au 7 novembre 2022 à 8 h. En outre, le transport de tout matériel de sonorisation ou d’amplification sonore (notamment « sound system ») susceptible d’être utilisé pour ce rassemblement est interdit durant la même période sur l’ensemble des réseaux routiers du Territoire de Belfort. Toute infraction au présent arrêté est passible des sanctions prévues à l’article R. 211-27 du code de sécurité intérieure et peut donner lieu à la saisie des matériels de sonorisation pour une durée maximale de six mois, en vue de leur confiscation par le tribunal judiciaire. »

Ceci vous intéressera aussi
338 armes récupérées dans le Territoire de Belfort

L’opération d’abandon d’armes à l’État a été fructueuse dans le Territoire de Belfort. Plus de 300 armes et près de Lire l’article

Belfort : des températures de 3,45 °C au-dessus des normales à l’été 2022

Le comité interdépartemental de la ressource en eau du bassin de l’Allan a tiré le bilan de la sécheresse de Lire l’article

Des pochettes de pain pour interpeller sur les violences faites aux femmes

À l’occasion de la journée internationale pour l’élimination des violences à l’égard des femmes, le 25 novembre, la préfecture du Lire l’article

Le fonds Maugis a fléché 37 millions d’euros vers 15 entreprises

Les membres du fonds Maugis ont visité des entreprises ayant bénéficié de l’accompagnement. Et de se rendre compte, sur le Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal