Grandvillars : 550 000 euros d’aides de l’État pour Selectarc

À Grandvillars, Selectarc est le dernier fabricant français de produits d’apport de brasage et de soudage. L’entreprise est détenue à 100 % par Viellard Migeons et Compagnie (VMC), qui possède également Lisi et Rapala-VMC, qui fabrique des hameçons à Morvillars (lire notre article). L’entreprise est lauréate du fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires, qui vise « à financer les projets industriels les plus structurants pour les territoires », rappelle la préfecture du Territoire de Belfort dans un communiqué de presse. L’entreprise reçoit 550 000 euros ; cette subvention est combinée aux 42 600 euros déjà accordés en 2021 dans le cadre des projets industrie du futur. Cette aide « va permettre la digitalisation et la numérisation des machines de production de Selectarc, la mise en place des moyens de monitoring et de logiciels de traitement des données, la modernisation du parc machines existant avec automatisation des process et amélioration de la performance énergétique, l’acquisition de nouvelles machines et enfin le renforcement de ses moyens en R&D », détaille la préfecture. Le projet de Selectarc s’élève à 2,7 millions d’euros.

Ceci vous intéressera aussi
« On n’imagine pas qu’on a autant de soudage autour de nous »

Selectarc, à Grandvillars, a accueilli, mercredi, une phase de sélection du championnat de France de soudure, organisé au mois de Lire l’article

Stellantis : à Sochaux, les ruptures d’approvisionnement se superposent aux soucis de stockage

Stellantis doit ralentir la cadence et supprime les trois tournées de la ligne de production de ce vendredi, en raison Lire l’article

Ces sept entreprises plus anciennes que le Territoire de Belfort

Sept entreprises nées avant la naissance du Territoire de Belfort se sont associées pour concevoir une exposition, Cent pour cent Lire l’article

L’ARS constate une reprise de l’épidémie de covid en Bourgogne-Franche-Comté
Les gestes-barrière et, en complément, le port du masque, doivent ralentir la propagation du virus.

Les gestes-barrières redeviennent d'actualité et sont fortement conseillés.| © Archives LeTrois L'ARS (agence régionale de santé) indique dans son communiqué Lire l’article

Défilement vers le haut

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Scannez avec votre smartphone

LeTrois, partout avec vous...

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Aller au contenu principal