Doubs: allègement des mesures de protection contre la fièvre catarrhale

A la suite de la détection d’un foyer de FCO sérotype 4 (BTV-4) en Haute Savoie début novembre 2017, une stratégie de lutte sanitaire a été décidée et mise en place très rapidement dans douze départements avec l’objectif initial d’éradiquer ce virus nouvellement apparu sur le continent, indique la préfecture du Doubs.

Dans la suite de ces mesures, le département du Doubs a été placé en zone de protection et la vaccination obligatoire et gratuite des espèces sensibles était prévue, assortie de mesures strictes visant à limiter les mouvements d’animaux.
L’évolution de la situation sanitaire de ces derniers jours montre qu’au-delà du département de la Haute-Savoie, sont à présent concernés par des foyers, les départements de l’Ain, de la Saône-et-Loire, de la Haute-Saône et du Jura. Des résultats d’analyse sont encore en attente pour d’autres départements : l’Isère, la Savoie, l’Yonne, la Seine-et-Marne, la Vienne et la Loire.

Considérant que les zones touchées par la diffusion du BTV-4 sont déjà très étendues et que le virus ne provoque à ce jour aucune maladie, tant sur les bovins que sur les petits ruminants, que cette maladie est strictement animale, qu’elle n’est pas transmissible à l’homme et qu’elle n’affecte pas la qualité des denrées (viandes, lait, etc), les autorités sanitaires, après avis unanime du CNOPSAV (Conseil National d’Orientation des Politiques Sanitaires Animales et Végétales), réuni le 21 décembre 2017, ont décidé de faire évoluer la stratégie sanitaire sur deux points principaux :

  • l’ensemble du territoire continental est placé en zone réglementée BTV 4-8. Les mouvements d’animaux sont donc libres depuis le 1er janvier 2018.
  • Comme pour le sérotype 8, la vaccination devient facultative, à la charge des éleveurs.

En conséquence, l’arrêté ministériel du 28 décembre 2017 modifiant les mesures techniques et administratives de lutte contre la FCO sur le territoire métropolitain est paru au journal officiel de la République française le 31 décembre 2017.
Le département du Doubs reste à ce jour indemne de foyer.

(communiqué de la préfecture du Doubs)

Ceci vous intéressera aussi
Doubs : une peine de prison mise à exécution 12 ans après la condamnation
Belfort: deux policiers municipaux mis en examen pour "faux en écriture"

L'homme a été identifié et interpellé mardi en Saône-et-Loire. | ©Le Trois – illustration (AFP)Un "tortionnaire domestique" qui s'était réfugié en Suisse Lire l'article

Doubs : le registre des clients devient obligatoire dans les restaurants et bars
Le préfet du Doubs élargit le port du masque dans les plus grandes communes.

Le préfet du Doubs élargit l'obligation du port du masque.| © Illustration ; Image par Christo Anestev de Pixabay Le Lire l'article

Confinement : le préfet du Doubs attaque l’arrêté de Martial Bourquin sur l’ouverture des commerces

La préfecture du Doubs a saisi le tribunal administratif de Besançon pour faire annuler l’arrêté municipal pris par le maire Lire l'article

Confinement : les pompiers ne distribueront pas leurs calendriers
Pas de tournée des calendriers pour les pompiers du Doubs, ni du Territoire de Belfort, en raison du confinement, en cette fin d’année.

Pas de tournée des calendriers pour les pompiers du Doubs, ni du Territoire de Belfort, en raison du confinement, en Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut