Dopage : Montbéliard sursoit son soutien à Ophélie Claude-Boxberger

« La Ville de Montbéliard a pris acte de l’enquête en cours à l’encontre de l’athlète Ophélie Claude-Boxberger révélée par voie de presse ce jour », informe la municipalité dans un communiqué. La fondeuse montbéliardaise, spécialiste du 800 et du 1 500 mètres, ainsi que du 3 000 mètres steeple, a été contrôlée positive à l’EPO le 18 septembre, a révélé le média Spe15. « Une information qui ne pourra que susciter une polémique énorme, en raison de ses liens privilégiés avec le Docteur Serra, responsable du service médical de la FFA », a analysé le média. Le 14 octobre, le conseil municipal avait approuvé un soutien à l’athlète, pour qu’elle participes aux Jeux olympiques de Tokyo (Japon), en 2020. Un partenariat avait été signé entre les deux. « Au vu des révélations, la Ville a décidé de surseoir le versement de l’aide financière qu’elle s’était engagée à lui verser conformément à l’article 4 de la convention prévoyant son annulation en cas de tricherie avérée, poursuit le communiqué. La Ville de Montbéliard s’en remet aux instances compétentes et attend les conclusions de l’enquête pour statuer définitivement sur l’avenir de ce partenariat, espérant que celles-ci soient favorables à Ophélie Claude-Boxberger. » À L’Est Républicain, la sportive nie avoir pris de l’EPO. Elle confirme avoir demandé l’examen de l’échantillon B.

Défilement vers le haut