Cédric Perrin veut recenser les pupilles de la Nation

Le sénateur Cédric Perrin, vice-président de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, a déposé une proposition de loi visant à recenser les orphelins de guerre et pupilles de la nation vivant. « La mise en œuvre de ce recensement exhaustif des pupilles de la Nation et des orphelins de guerre s’inscrit dans le devoir de mémoire et de reconnaissance que nous devons à tous les Morts pour la Patrie », relève Cédric Perrin, heureux de compter sur l’appui de nombreux collègues. « Aucun recensement nominatif des enfants dont les pères ou les mères sont morts durant les derniers conflits n’a été réalisé », déplore le communiqué du parlementaire. Ces dernières années, les estimations ont été réalisées à partir des pensions d’orphelins accordés par le ministère des Armées. Mais « les associations d’anciens combattants ne cessent de dénoncer le caractère lacunaire de ces estimations », poursuit le communiqué. « Cette proposition de loi permet enfin une juste et égale reconnaissance à toutes les familles, en minimisant le risque d’oubli d’enfants », justifie le sénateur du Territoire de Belfort.

Ceci vous intéressera aussi
EDF : les députés approuvent les crédits de la renationalisation

En réclamant un débat plus large sur l'avenir énergétique du pays, l'Assemblée nationale a soutenu mardi le financement par l'État Lire l'article

Réorganisation en vue à EDF, confronté à de lourds défis

Renationalisation à 100% et changement de patron: l'Etat s'apprête à réorganiser EDF, confronté à de lourds défis industriels et financiers. Lire l'article

Alstom : un juge d’instruction enquête après une plainte pour corruption d’Anticor
La direction de General Electric répond à la mise en demeure des syndicats CFE-CGC et Sud Industrie.

Une information judiciaire pour corruption d'agent public étranger et recel visant Alstom a été ouverte le 23 mars après la Lire l'article

14-Juillet : Peugeot et la longue histoire des voitures présidentielles

Peugeot fait partie des fournisseurs de l’Élysée, pour les véhicules présidentiels, dès 1921. Certains véhicules sont des icônes, comme la Lire l'article

Défilement vers le haut