21 propositions des chefs d’entreprises pour le Grand débat national

« Les chefs d’entreprise se sont saisis avec intérêt des questions proposées au Grand Débat National », constate, avec fierté, Pierre Goguet, président de CCI France, dans un communiqué diffusé par l’ensemble des chambres de commerce et de l’industrie du territoire. 87 CCI ont été mobilisées à l’occasion de ce grand débat. 96 débats ont été organisés, regroupant 5 000 participants annonce fièrement le communiqué de presse. 2 000 propositions ont été recueillies en ligne (49 % concernent la fiscalité ; 30 %, l’organisation de l’État et des services publics ; et 21 %, la transition écologique).

Les chefs d’entreprise ont formulé 21 propositions prioritaires, qui ne sont pas celles des CCI prévient le président. Ils demandent par exemple de ne pas taxer les bénéfices réinvestis dans les entreprises ou d’évaluer l’acceptabilité économique et sociale en amont de l’adoption de nouvelles mesures fiscale, « dans le but de renforcer le consentement à l’impôt et la démocratie fiscale ». En termes d’organisation, ils demandent de créer une « passerelle numérique » entre les administrations (notamment URSSAF et Pôle Emploi) pour un traitement plus rapide et efficace des dossiers. Clairement, les chefs d’entreprise ont manifesté leur intérêt de participer aux prises de décision de l’action publique. En termes de transition écologique, ils demandent de simplifier les dossiers de demandes de financement liés à la transition écologique pour les TPE-PME, de mieux organiser le recyclage des déchets par filière, d’inciter à la consommation de produits disposant d’une empreinte carbone conforme aux standards de l’UE en augmentant les taxes sur les produits internationaux importés en Europe ne respectant pas ces standards et de créer une taxation sur le dernier kilomètre pour la livraison de biens achetés en ligne, sauf si le bien est retiré dans un commerce de proximité.

Selon le président de CCI France, ces propositions « s’inscrivent davantage dans un changement de pratiques et de culture que dans une simple logique comptable budgétivore ».

Ceci vous intéressera aussi
Télétravail : « Une marge de progression considérable » estime le sociologue Bruno Marzloff
Le sociologue Bruno Marzloff.

"La marge de progression du télétravail est considérable", affirme le sociologue Bruno Marzloff, spécialiste des mobilités et auteur de "Sans Lire l'article

Automobile : le marché de l’occasion a explosé, mais le reconfinement le fragilise

Le marché des voitures d'occasion s'était très bien repris depuis le printemps, revenant presque au niveau exceptionnel de l'année 2019, Lire l'article

Hausse de 16% des victimes de violences conjugales en 2019, le Doubs particulièrement touché
Les services de police et de gendarmerie ont enregistré une hausse de 16% des violences conjugales qui ont concerné 142.310 personnes tous sexes confondus en 2019, a annoncé lundi le service statistiques du ministère de l'Intérieur.

Les services de police et de gendarmerie ont enregistré une hausse de 16% des violences conjugales qui ont concerné 142 Lire l'article

8 membres d’En Commun pour Belfort signent la tribune pour taxer les ventes d’Amazon
Colis Amzon e-commerce

Responsables politiques, syndicaux, mais aussi libraires ou éditeurs appellent lundi à imposer une taxe exceptionnelle sur les ventes d'Amazon et Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut