200 000 euros en plus pour le budget des pompiers belfortains

Les pompiers mènent depuis plusieurs mois un mouvement de grève. Les revendications sont nombreuses : alignement de la prime de feu (19 %) sur les autres primes de risque des fonctionnaires (26 %) ; modification du régime de retraite ; prise en compte des risques sanitaire et de sécurité ; manque d’effectif dans un contexte opérationnel en augmentation. Ce sont des revendications nationales sur lesquelles les collectivités locales n’ont pas forcément les moyens d’agir. « Les pompiers sont le maillon essentiel de la chaîne sanitaire, constate Florian Bouquet, le président du conseil départemental, avant de constater : Tous les problèmes, la carence des ambulances ou la congestion des urgences, retombent en cascade sur les pompiers. » À l’échelle locale, les représentants des pompiers ont également des revendications. Ils demandent notamment le recrutement de trois sapeurs-pompiers professionnels non-officiers « afin de garantir une réponse incendie pérenne sur l’ensemble du département en journée ». Les pompiers demandent aussi une prime de responsabilité à minimum 10 % pour tous les opérateurs du centre de traitement de l’alerte (CTA). Ce sont les personnes qui répondent au 18. Dans ce contexte, le président du conseil départemental du Territoire de Belfort a décidé d’acter une hausse du budget du service départemental d’incendie et de secours (Sdis 90), pour répondre à certaines de ces doléances. La contribution des collectivités locales, composée d’une contribution du Département et des communes, va être augmentée de 200 000 euros pour le budget 2020. Le Département contribue à hauteur de 5 millions d’euros à ce budget, le Grand Belfort à hauteur de 5,7 millions d’euros, la communauté de communes Sud Territoire à hauteur d’1,1 millions d’euros et la communauté de communes des Vosges du Sud, à hauteur de 700 000 euros. La hausse représente ainsi 1,6 % de la contribution globale des collectivités. Depuis le début de l’année, une baisse de l’activité opérationnelle (de l’ordre de 10 % au 31 août) est observée. Mais les besoins restent importants.

Ceci vous intéressera aussi
Avec le confinement, le service Optymo termine plus tôt dès le 19 novembre
100% des places des bus Optymo seront accessibles dès le 11 juin.

En raison du confinement et de la baisse de fréquentation, le réseau urbain Optymo termine plus tôt son service à Lire l'article

Confinement : des recours contre les autorisations de chasse en Haute-Saône et le Territoire de Belfort

Des ONG environnementales ont déposé une série de recours contre des arrêtés autorisant la chasse pendant le confinement pour limiter Lire l'article

Le Territoire de Belfort renforce le dispositif d’accueil d’urgence
Le Territoire de Belfort va disposer de 130 places d'hébergement d'urgence. (illustration - Photo Lechenie-narkomanii - Pixabay)

Le plan hivernal d'urgence a été lancé dès le 18 octobre dans le Territoire. Il restera en vigueur jusqu’au 31 Lire l'article

La plateforme emploi90.fr poursuit sa montée en puissance
Le conseil départemental a lancé la plateforme de recherche d'emplois emplois.90fr.

Le 30 juin, le conseil départemental du Territoire de Belfort lance la plateforme dédiée à l’emploi, emplois90.fr. C’est un outil Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut