Le Trois –

Stellantis : la direction propose une augmentation de salaire de 4,3 %

Atelier de montage à l'usine Stellantis de Sochaux. | ©Le Trois – Thibault Quartier
Les négociations annuelles obligatoires se sont terminées tardivement ce mardi 5 décembre. Après 10 heures de négociation et six rounds, la direction propose une enveloppe globale d’augmentation salariale de 4,3 %. La déception n’est pas loin.
Les négociations avaient mal débuté, ce mardi 5 décembre, en début d’après-midi. La direction proposait 2,3 % d’augmentation salariale. Une proposition « provoquante et inconséquente » jugeait la CFE-CGC.

Finalement, après plus de 10 heures de négociation et six rounds d’échanges la direction propose « une enveloppe globale d’augmentation salariale de 4,3 % avec une répartition des augmentations générales et individuelles variables suivant les nouveaux groupes d’emploi de la convention collective », détaille la CFE-CGC dans un communiqué de presse envoyé tardivement ce mardi. “Comme d’habitude, c’est trop faible pour les salariés au regard des résultats”, dénonce Jérôme Boussard, de la CGT. Fin octobre, stellantis a annoncé un chiffre d’affaires au premier semestre 2023 de plus de 45 milliards d’euros, en hausse de 7% par rapport à la même période, l’année précédente. Il dénonce aussi le rachat par Stellantis d’actions à Dongfeng, pour un montant de 934 millions d’euros. Des actions qui ont été ensuite annulées.”On s’attendait vraiment à mieux”, regrette Thierry Giroux, de Force ouvrière. Le syndicat réclamait 6% d’augmentation. “La direction a joué petit bras vu les efforts consentis par les salariés.”

La CFE-CGC regrette « que les cadres n’auront une nouvelle fois pas d’augmentations générales », même si la sélectivité pour cette catégorie socio-professionnelle est de 80 à 85 %. Du côté des ouvriers, 50% auront 4,3% et les autres 3,6% interpelle Jérôme Boussard.

La CFDT reconnait que le résultat est « plus favorable » que les années passées, mais reste « modeste. Elle salue toutefois le retour d’un talon – « une augmentation minimale en euros pour garantir une meilleure augmentation des bas salaires » – et une enveloppe supérieure à l’inflation. La CGT, par la voix de Jérôme Boussard, convient que le talon “protège les petits salaires”. Mais il n’est que de 70 euros, soit 53 euros net. “C’est faible”, s’insurge-t-il.

La CFE-CGC a rapporté le sentiment « de frustration et de déception quant aux modalités de partage des richesses en vigueur dans le Groupe au regard de sa performance et de ses résultats ». « Malgré des résultats économiques battant de nouveaux des records, la direction n’ouvre pas les vannes et c’est donc avec difficulté qu’il faut arracher chaque euro », déplore pour sa part la CFDT.

Les syndicats vont consulter leurs organes pour savoir s’ils signent ou non la proposition.

Nos derniers articles

L’heure du grand ménage

Le retour de la belle saison est pour beaucoup l'occasion de nettoyer son foyer de fond en comble. En effet, après les mois d'hiver, pendant lesquels les logements ont tendance à être fermés et moins aérés, le printemps est le moment idéal pour ouvrir grand les fenêtres, aérer les pièces et procéder à un nettoyage en profondeur pour éliminer la poussière accumulée, les toiles d'araignées et autres résidus.

Les défis de la psychiatrie dans le nord Franche-Comté

Prise en charge, manque de personnels, défi démographique… Lors d’une conférence de presse, l’association hospitalière de Bourgogne-Franche-Comté (AHBFC), structure privée à but non lucratif, a brossé le portrait des défis de la psychiatrie des 5 prochaines années.

Peugeot Motocycles : « On ne veut pas reproduire les mêmes erreurs »

Le président de Peugeot Motocycles veut rassurer sur la suite de l’activité à Mandeure, alors que deux mois de chômage technique sont annoncés. La priorité est d’écouler les stocks. En novembre, l’activité reprendra avant un redémarrage soutenu en 2025.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts