Le Trois –

Sécheresse: les agriculteurs autorisés à avoir recours aux jachères

Nourrir le bétail est devient complexe en période de sécheresse. Image par S. Hermann & F. Richter de Pixabay
Nourrir le bétail est devient complexe en période de sécheresse. Image par S. Hermann & F. Richter de Pixabay

Le ministère de l’Agriculture a assoupli la réglementation dans plusieurs départements, dont le Doubs, la Haute-Saône et le Territoire de Belfort.

(AFP)

Le ministère de l’Agriculture a assoupli la réglementation dans plusieurs départements, dont le Doubs, la Haute-Saône et le Territoire de Belfort.

L’utilisation des jachères par les agriculteurs pour nourrir leurs bétail est désormais autorisée dans une soixantaine de départements touchés par la sécheresse, dont le Doubs, la Haute-Saône et le Territoire de Belfort, a annoncé mercredi le ministère de l’Agriculture. Le ministère a aussi concédé un retard pour les semis de cultures intermédiaires aux agriculteurs de 54 départements au total.
Le ministère a ainsi augmenté de respectivement 15 et 29 le nombre de départements bénéficiaires de ces dérogations administratives délivrées initialement fin juillet pour permettre aux agriculteurs de faire face aux
conséquences de la sécheresse.
Les exploitants de l’Allier, l’Ariège, la Corrèze, la Dordogne, le Doubs, la Haute-Garonne, le Gers, l’Indre, l’Indre-et-Loire, le Jura, le Lot-et-Garonne, la Manche, la Haute-Saône, le Tarn et le territoire de Belfort vont pouvoir utiliser les surfaces laissées en jachère (déclarées à Bruxelles comme surfaces d’intérêt écologique (SIE) au nom de la biodiversité) pour faire pâturer leurs troupeaux ou pour les faucher, afin de produire du fourrage.
Par ailleurs, pour les agriculteurs qui ont semé des cultures dites dérobées, entre deux grandes récoltes, ils vont bénéficier d’un délai jusqu’au 1er septembre.
Ces cultures pouvant servir de couvert végétal, captant du CO2, sont souvent déclarées au nom des surfaces d’intérêt écologiques (SIE) et ouvrent le versement de subventions au titre des “paiements verts” (comme les jachères
d’ailleurs).

Retards de germination

Les agriculteurs soumis à des contrôles (y compris par photo aérienne) de la part des agences de paiement qui distribuent la manne européenne, doivent pouvoir justifier de ces cultures sur leurs terres à certaines dates.
Or, la sécheresse est telle cette année, qu’après une moisson de blé ou d’orge de printemps, la germination et la levée des petits plants de colza fourrager, de luzerne ou toute autre culture intermédiaire comme le sarrasin ne se fait pas, les champs restent nus.
Pour 14 départements dont la période de présence des cultures dérobées débutait le 6 août au plus tard, les exploitants qui auraient déjà implanté leurs graines doivent déposer une demande de dérogation si elles n’ont pas levé, a précisé le ministère dans un communiqué. Il s’agit de l’Ardèche, du Cher, de la Côte d’Or, l’Indre, la Haute Garonne, l’Indre et Loire, le Loir-et-Cher, le Lot, la Meuse, la Moselle, la Nièvre, la Haute-Saône, le Tarn et l’Yonne.
Le ministère n’a pas répondu au syndicat Modef qui a demandé mercredi l’activation du fonds national de gestion des risques agricoles (FNGRA) et le
déclenchement de la réserve de crise agricole issue de la PAC. “Le ministère reste attentif à la situation et continue d’explorer toutes les pistes”, a simplement indiqué une source.

Nos derniers articles

La filière hydrogène appelle l’État à “tenir ses engagements”

Les acteurs de l'hydrogène décarboné ont appelé mercredi l'Etat à "tenir les engagements" pris pour leur filière, mettant en garde contre "une forme de renoncement" face à un contexte de rigueur budgétaire et au "scepticisme" de certains sur le rôle de l'hydrogène dans la décarbonation.

Alstom : chiffre d’affaires en hausse de 5,1% au 1er trimestre mais recul des prises de commande

Le chiffre d'affaires du constructeur ferroviaire Alstom a atteint 4,4 milliards d'euros au premier trimestre de son exercice décalé 2024-2025, en hausse de 5,1%, mais les prises de commandes ont reculé de 5,9%, a annoncé le groupe mardi.

Montbéliard : un astronaute comme grand témoin du forum hydrogène

L’astronaute Philippe Perrin est le grand témoin du 4e forum Hydrogen business for climate, organisé les 1er et 2 octobre, à l’Axone, à Montbéliard. Il a volé à bord de la navette spatiale Endeavour, en 2002. Et il accompagne Blue spirit aero, qui developpe un avion d’aéro-club avec pile à combustible.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts