Le Trois –

Rougegoutte : les grévistes de SMRC obtiennent un délai sur la suppression des pauses

Unité n°1 de SMRC, à Rougegoutte, dans le Territoire de Belfort, un équipementier de PSA.
Unité n°1 de SMRC, à Rougegoutte, dans le Territoire de Belfort, un équipementier de PSA.

Les salariés grévistes de l’équipementier SMRC, à Rougegoutte, dans le nord du Territoire de Belfort, ont repris le chemin de l’usine ce mardi, après une journée de négociations. La suppression de 2 pauses de 20 minutes est repoussée. Des négociations sont prévues en 2021 pour améliorer la compétitivité.

Les salariés grévistes de l’équipementier SMRC, à Rougegoutte, dans le nord du Territoire de Belfort, ont repris le chemin de l’usine ce mardi, après une journée de négociations et une semaine de grève. La suppression de 2 pauses de 20 minutes est repoussée. Des négociations sont prévues en 2021 pour améliorer la compétitivité du site.

La pression était forte sur les épaules de la direction de SMRC, à Rougegoutte, un équipementier de PSA, qui fournit notamment des planches de bord et des panneaux de porte au constructeur automobile. Depuis une semaine, une partie des salariés était en grève pour dénoncer une attaque des acquis sociaux.

Une pression suffisamment forte pour elle décide d’envoyer un mail aux salariés, sur leurs adresses électroniques personnelles, ce week-end. « Depuis 4 jours, un mouvement de grève impacte significativement notre usine », peut-on lire dans ce courrier que Le Trois a pu consulter. « Je vous appelle solennellement pour l’avenir de notre site à reprendre le travail dès lundi matin », écrit le directeur du site Jean-Paul Ramon. Les craintes étaient nombreuses de déplaire à PSA, l’unique client de SMRC. « Cela commençait à se tendre vis-à-vis de la fourniture à PSA », confirme une source bien informée du constructeur automobile.

La direction devait ouvrir la négociation pour ne pas se mettre en difficulté face à son donneur d’ordre. Pourtant, jeudi, la remise en cause de la suppression des temps de pause n’était encore pas négociable. Vendredi, les grévistes ont manifesté sous la fenêtre du directeur.

« Améliorer la compétitivité »

Des négociations se sont finalement tenues ce lundi. La suppression des pauses (20 minutes en moins, des acquis sociaux d’usage) est reportée pour le moment au 31 août 2021, contre le 2 mars initialement. « Ce temps gagné permettra des négociations sur Rougegoutte dès janvier pour trouver ensemble des solutions qui permettraient de garder ou de moins impacter les temps de pause », indique l’intersyndicale CGT, FO et CFE-CGC dans un tract.

La retenue des jours de grève sera étalée, un jour par mois. Une prime de production de 150 euros sera versée à l’ensemble des salariés SMRC. « La direction a inclus une prime de 25 euros brut pour le personnel qui viendrait travailler les 19, 20, 28, 29 et 30 décembre », poursuit le tract. Un travail basé sur le volontariat.

« Le froid et la neige n’ont pas entamé la volonté́ des grévistes à se faire entendre », note le tract. « Nous devons travailler tous ensemble pour améliorer la compétitivité́ du site et pour que ce soit fait de manière égale et que les efforts soient partagés par tous les salariés de Rougegoutte », termine le document.

Nos derniers articles

Les défis de la psychiatrie dans le nord Franche-Comté

Prise en charge, manque de personnels, défi démographique… Lors d’une conférence de presse, l’association hospitalière de Bourgogne-Franche-Comté (AHBFC), structure privée à but non lucratif, a brossé le portrait des défis de la psychiatrie des 5 prochaines années.

Peugeot Motocycles : « On ne veut pas reproduire les mêmes erreurs »

Le président de Peugeot Motocycles veut rassurer sur la suite de l’activité à Mandeure, alors que deux mois de chômage technique sont annoncés. La priorité est d’écouler les stocks. En novembre, l’activité reprendra avant un redémarrage soutenu en 2025.

Le marché automobile européen se contracte en mars, la part des électriques aussi

Les immatriculations européennes de voitures neuves ont connu leur premier repli de l'année en mars, tandis que la part de marché des automobiles électriques est restée inférieure à celle de toute l'année 2023, selon des chiffres officiels publiés jeudi.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts