Le Trois –

PSA Sud : l’Agglomération revend 30 hectares pour de l’activité logistique et industrielle

PMA rachète la zone dite PSA Sud pour 11,55 millions d'euros.

Lors d’une conférence de presse, Charles Demouge a annoncé la revente de 30 hectares appartenant à l’Agglomération sur le site de  PSA Sud au groupe BT Immo, avec la perspective de 630 emplois. 

Lors d’une conférence de presse ce jeudi, Charles Demouge a annoncé la revente de 30 hectares appartenant à l’Agglomération sur le site de  PSA Sud au groupe BT Immo, avec la perspective de 630 emplois. 

7 millions. L’Agglomération du pays de Montbéliard vend 30 hectares sur le site PSA Sud au groupe BT Immo pour cette somme. En janvier, elle achetait 42 hectares après la mise en vente du site par Stellantis pour  11,55 millions d’euros. Une somme qui avait fait bondir (lire notre article)

Charles Demouge, le président de l’Agglomération, semble rassuré.  « C’est une belle somme », argue-t-il. « Au début, il nous proposait moins », explique-t-il à propos du groupe, rencontré lors du salon d’immobilier d’entreprise à Paris, en décembre dernier qui a pour champ d’action l’investissement locatif dans le secteur des bâtiments industriels et logistiques, le développement de bâtiments tertiaires et industriels et la reconversion de sites.

Dans des documents que Le Trois a pu consulter avant le conseil communautaire, le groupe BT Immo, qui se présente comme un groupe d’investisseurs privés qui se positionne essentiellement « sur des opérations immobilières à forte valeur ajoutée »,annonce le rachat pour conduire « un projet mixte, industriel et logistique » avec la perspective de 630 emplois et des  partenariats de formation.

Sur le site de PSA Sud, il s’agit, en fait, de deux rachats : le rachat, pour 3,5 millions de deux bâtiments à Exincourt. Et le rachat, aussi pour 3,5 millions de trois bâtiments à Sochaux. Des bâtiments qui sont côte à côte mais délimités sur deux communes différentes. 

E
La zone 2 et 3 seront rachetés par le groupe BT Immo. La zone 3 correspond aux bâtiments d'Exincourt. La zone 2 aux bâtiments de Sochaux.

Un projet industriel, un projet logistique

Les deux bâtiments sur la commune d’Exincourt seront repris par une société sœur de BT Immo, l’entreprise SPCM. Une foncière privée d’immobilier industriel, qui reprendra les bâtiments tels quels, en payant immédiatement l’impôt foncier à la commune d’Exincourt. « La vente sera actée sans condition de permis de construire ni de financement », est-il précisé dans un document présenté par BT Immo lors du conseil communautaire. Le but : une mise en location à des entreprises industrielles en mars 2023, au plus tard, pour rentabiliser la vente et le prix du foncier. « Cela va venir vite », confirme Charles Demouge. 

Juste à côté, pour les bâtiments sur la commune de  Sochaux, c’est l’entreprise Castignac, gestionnaire d’investissement logistique qui mènera le projet à bien. Les trois bâtiments seront détruits entièrement avant de reconstruire des bâtiments pour une surface totale de 66 400 m2 comprenant :  60 000 m2 d’entrepôt logistique, 2 400 m2 de bureaux et 4 000 m2 de messagerie  (centre de stockage entre entreprises). 

Dans ce projet, il est prévu que les travaux soient lancés dès la signature de vente pour une mise en location « au plus tard » en septembre 2025. Volume d’investissement prévisionnel : 40 millions d’euros hors taxe. La promesse de vente doit être signée en juillet. 

En termes de rénovation, le groupe dit envisager l’installation de panneaux photovoltaïques. Il est aussi évoqué la mise en place d’une station multi-énergies et la mise en place d’une messagerie zéro carbone, avec des véhicules de livraison 100% électrique. 

Un projet attentif à des entreprises et à une main d’oeuvre locales

Dans la présentation du projet par le groupe, jeudi soir, Fabrice Gallo, qui dirige le développement de Castignac, a assuré que les entreprises locales seront proposées en priorité, notamment pour les travaux et les questions de maintenance. 

Lors du conseil, les élus sont revenus plusieurs fois sur la question de l’emploi, visiblement inquiets que des entreprises lointaines et  une main-d’œuvre qui ne serait pas locale soient priorisées. Mélanie Daf, adjointe au maire d’Audincourt et élue du conseil communautaire, s’est aussi interrogée sur les entreprises qui seront implantées. Sa peur : que les entreprises du pays de Montbéliard désertent vers ce nouveau centre tout neuf. « Le but, ce n’est pas de créer de nouvelles friches à d’autres endroits. » À toutes ces interrogations, BT Immo n’a cessé de répondre en rassurant les élus, proposant de mettre en place des clauses d’insertion dans ses marchés de réalisation.

 Des questions se sont aussi posées sur le nombre d’emplois. René Fouché, vice-président de PMA estime que ce n’est pas beaucoup. Mais une nouvelle fois, le promoteur rassure : « 630 emplois, c’est un minimum », précisant que 80% des emplois ne nécessiteront pas de grandes études. « Des cycles courts de formation suffiront », explique-t-il. 

L'Agglomération garde 12 hectares

Plus exactement, c’est sa SEM PMIE* qui utilisera les 12 hectares sur la partie la plus à l’est de PMA Sud. « Il n’est pas impossible que l’on y mette une station hydrogène. C’est une zone importante entre PSA Sud et Nord où passe beaucoup de camions », explique Charles Demouge, président de PMA. 

 

*La Société d’Economie Mixte Pays de Montbéliard Immobilier d’Entreprises (SEM PMIE) a été créée en avril 2011 par Pays de Montbéliard Agglomération et ses partenaires publics et privés afin de mettre en œuvre une politique de développement économique via la mise en place de solutions de portage immobilier.  

Nos derniers articles

Stellantis: la rémunération de Carlos Tavares atteindra jusqu’à 36,5 millions d’euros pour 2023

La rémunération de Carlos Tavares, patron du constructeur automobile Stellantis, pourrait atteindre à terme 36,5 millions d'euros pour l'année 2023 grâce à une prime de performance, au risque de relancer la polémique sur les salaires des patrons.

Fontaine : les voitures banalisées renforcent leurs contrôles sur la zone de l’Aéroparc

En 2023, plus de 40 000 contrôles avec les voitures radars du Territoire de Belfort ont été effectués. Le préfet annonce une vigilance accrue de ces voitures sur la zone de Fontaine, où circulent plusieurs camionnettes de livraison.

« Une délinquance contenue » : cinq infos sur la lutte contre l’insécurité dans le Territoire de Belfort

Vols en baisse, hausse des violences physiques, moins d’accidents de la route…. Le point sur les principales données de la délinquance et de l’insécurité routière dans le Territoire de Belfort après un point presse avec la préfecture du Territoire de Belfort vendredi 16 février.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts

Aller au contenu principal