Le Trois –

PUB

La rémunération des PDG du CAC 40 encore trop faiblement indexée sur le climat

Indices de bourse

La rémunération des PDG du CAC 40 reste encore trop faiblement indexée – à hauteur de moins de 10 % – sur des objectifs non financiers, notamment climatiques, affirme l’ONG Oxfam dans une étude publiée mardi.

(AFP)

La rémunération des PDG du CAC 40 reste encore trop faiblement indexée – à hauteur de moins de 10 % – sur des objectifs non financiers, notamment climatiques, affirme l’ONG Oxfam dans une étude publiée mardi.

Et, quand ces objectifs existent, ils ne sont pas assez spécifiques, assure Oxfam dans cette étude qui passe au crible, en s’appuyant sur la méthodologie développée par le cabinet de conseil Proxinvest, la structure de la rémunération (fixe, variable, stocks options, bonus, etc.) des PDG du CAC 40 en 2019.

Alors qu’un patron de l’indice vedette de la Bourse de Paris a gagné cette année-là en moyenne 5,5 millions d’euros, “plus de 67% de cette rémunération était basée sur l’atteinte d’objectifs financiers à court-terme. A contrario, seulement 9% de cette rémunération était lié à un objectif non financier de long-terme”, selon l’ONG. Encore que ce critère soit souvent trop vague : il n’est mesurable que dans seulement 5 % des rémunérations passées au crible.

La part des objectifs financiers est la plus élevée chez Dassault Systèmes (93 %), Sanofi (84 %) et Teleperformance (78 %). Or, pour Oxfam, cette disproportion conduit à “un désalignement des intérêts des PDG avec la responsabilité qui leur est confiée : il leur est demandé de conduire une stratégie à long terme, mais ils sont essentiellement rémunérés sur la base d’indicateurs de court terme”.

Directive européenne à l’étude

Si treize entreprises du CAC 40 font figure de bons élèves en indexant une partie de la rémunération de leur PDG à un objectif climatique dédié (comme la réduction des émissions de CO2), ces objectifs représentent en moyenne à peine plus de 3,5 % de leur rémunération. Il s’agit d’Alstom, BNP Paribas, Capgemini, Carrefour, Danone, Hermès, Stellantis, Saint-Gobain, Schneider Electric, Société Générale, Total, Veolia et Vinci. Dans le cas de Total, à peine 2 % de la rémunération de son PDG est associée à des objectifs de réduction des émissions de CO2, affirme Oxfam.

“Notre étude met en lumière un énorme problème systémique qui nécessite une régulation publique. Malgré des discussions ouvertes lors de la loi Pacte en 2018, il n’existe aucun encadrement des critères de rémunération des dirigeants de grandes entreprises, faute de volonté politique”, a commenté Quentin Parrinello, responsable de plaidoyer d’Oxfam France, cité dans le communiqué. Il plaide pour que les critères financiers ne représentent pas plus de la moitié de la rémunération totale, au moment où une “directive européenne sur la gouvernance durable des entreprises” doit être discutée dans les prochains mois au Parlement européen.

Nos derniers articles

Montbéliard : l’usine d’incinération fait sa mue

L'usine d'incinération du pays de Montbéliard est en travaux pour 18 mois afin d'arrêter un des deux fours existants et de remplacer le deuxième. Avec trois objectifs : répondre aux nouvelles normes écologiques et énergétiques, produire un réseau de chaleur pour une partie de la Petite-Hollande et que l’usine soit autosuffisante en électricité.

Stellantis : le salaire de Carlos Tavares pourrait atteindre 36,5 millions d’euros

Les actionnaires du constructeur automobile Stellantis ont validé mardi à 70,2% des voix la rémunération du directeur général du groupe, Carlos Tavares, qui pourrait atteindre 36,5 millions d'euros pour l'année 2023 - un vote purement consultatif.

Dupont de Ligonnès: le signalement dans le Doubs ne correspond pas

L'ADN analysé dans le Doubs après un signalement en mars ne correspond pas à celui de Xavier Dupont de Ligonnès, recherché pour un quintuple homicide en 2011, a indiqué lundi le parquet de Nantes.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts