Le Trois –

General Electric : débrayage à Belfort contre des suppressions de poste

Des salariés de General Electric Belfort ont débrayé ce matin a-t-on appris de sources syndicales. Elles craignent plusieurs centaines de suppressions de postes.

Entre 100 et 300 personnes, menée par la CGT, ont débrayé spontanément ce mercredi matin et interpellé la direction du site de General Electric Belfort. Ils craignent l’annonce prochaine d’un plan de suppressions de postes.

La CGT évoque le chiffre de 800 postes supprimés, sur un effectif de 1 900 personnes. “On bousille les compétences et nos expertises”, regrette Cyril Caritey, très ému, secrétaire général de la CGT GE-EPF, l’entité turbine à gaz de General Electric. La CFE-CGC est plus mesurée et envisage la suppression de plusieurs centaines d’emplois. Selon nos informations, depuis quelques mois, la direction évoquait une baisse des effectifs de l’ordre de 20 à 25 %.

Encourager la diversification

Ces inquiétudes s’inscrivent dans les annonces formulées par Larry Culp, p-dg de General Electric, le 14 mars, apprend-t-on auprès des syndicats. Il a annoncé provisionner entre 2,4 et 2,7 milliards de dollars en restructuration, dont 700 millions de dollars pour l’ensemble de la division Power. Une information confirmée par Bloomberg dès le 14 mars et dont l’objectif consiste à rassurer les actionnaires.

La direction de GE Belfort n’a pas de “commentaires pour le moment”, mais ne nie pas non plus une importante réorganisation en cours chez GE Power, à l’échelle du Globe. Après avoir été préservée, la branche gaz de GE Power s’attend cependant à être touchée et plus particulièrement le site de Belfort. L’an dernier, 12 000 postes ont en effet été supprimés dans la division Power, dont 6 000 en Europe, hors France. Dans les pays européens, hors France, on a supprimé 35 % des effectifs, selon une source syndicale.

Lundi et mardi, une délégation nationale du syndicat de cadres CFE-CGC a visité les installations belfortaines de Belfort et de Bourogne pour évoquer une diversification vers l’aviation, en faisant venir Safran. Un projet porté par l’intersyndicale turbines à gaz de Belfort depuis plusieurs mois, dans un contexte économique difficile. La CFE-CGC rencontre ce jeudi le conseiller économie-industrie de l’Élysée à ce sujet. À Belfort, on sent la volonté de faire réagir les acteurs du dossier en ce sens, avant les élections européennes. Selon nos informations, une annonce serait en effet prévue après.

En 2018, le géant américain a perdu 23 milliards de dollars. sur sa valeur. Mais ses bénéfices sont encore de 10 milliards de dollars apprend-t-on auprès d’une source syndicale. Power a perdu, dans le même temps, 800 millions de dollars, mais 500 millions concernent les restructurations poursuit cette source. GE Aviation représente 65 % des bénéfices de GE en 2018.

Nos derniers articles

Les défis de la psychiatrie dans le nord Franche-Comté

Prise en charge, manque de personnels, défi démographique… Lors d’une conférence de presse, l’association hospitalière de Bourgogne-Franche-Comté (AHBFC), structure privée à but non lucratif, a brossé le portrait des défis de la psychiatrie des 5 prochaines années.

Peugeot Motocycles : « On ne veut pas reproduire les mêmes erreurs »

Le président de Peugeot Motocycles veut rassurer sur la suite de l’activité à Mandeure, alors que deux mois de chômage technique sont annoncés. La priorité est d’écouler les stocks. En novembre, l’activité reprendra avant un redémarrage soutenu en 2025.

Le marché automobile européen se contracte en mars, la part des électriques aussi

Les immatriculations européennes de voitures neuves ont connu leur premier repli de l'année en mars, tandis que la part de marché des automobiles électriques est restée inférieure à celle de toute l'année 2023, selon des chiffres officiels publiés jeudi.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts