Le Trois –

PUB

General Electric envisage 146 suppressions de postes à Belfort

Le flou entoure le projet de délocalisation de
Élément de la turbine à gaz 9HA de General Electric, dans un atelier à Belfort. | ©Le Trois – Thibault Quartier

(Avec l’APF).- General Electric a ouvert des négociations, afin de réduire ses effectifs en France à travers le dispositif de la RCC (rupture conventionnelle collective), dispositif instauré lors de la réforme du code du Travail de 2017. Jusqu’à 470 suppressions de postes en France sont envisagées.

Le géant américain General Electric envisage de supprimer jusqu’à 470 postes à travers la France, pour l’essentiel via des ruptures conventionnelles collectives, a-t-on appris ce mardi de sources syndicales. Sont concernés 149 postes chez Power Conversion France, 90 chez Grid et 229 (dont 146 à Belfort) chez Alstom Power System, a-t-on précisé de même source. GE a ouvert des négociations afin de réduire ses effectifs en France, hors Boulogne-Billancourt (siège du groupe en France), à travers le dispositif de rupture conventionnelle collective, instauré par les ordonnances Macron de septembre 2017, toujours selon ces sources syndicales.

Interrogée par l’AFP, la direction de la communication de GE à Belfort a confirmé l’ouverture de ces négociations, se refusant à tout autre commentaire. “GE procède actuellement à une revue de ses activités pour s’assurer qu’elles sont les mieux à même de répondre aux réalités du marché et permettre leur succès à long terme”, a-t-elle déclaré. “Dans cet esprit, GE a entamé des discussions avec les représentants du personnel d’APS (Alstom Power Systems) sur la faisabilité d’un plan de départs volontaires dans le cadre d’une rupture conventionnelle collective”, a-t-elle poursuivi, précisant ne pas être “en mesure de partager plus d’information à ce stade”.

Des négociations ouvertes depuis décembre

Dans un tract commun, la CFDT et la CFE-CGC d’Alstom Power System s’inquiètent des “conséquences des réductions d’effectifs sur la continuité des activités, sur le maintien des compétences et des expertises” et demandent des embauches pour compenser ces éventuelles pertes de compétences.

Pour cette entité de GE, le plan de rupture conventionnelle collective est complété par un “projet seniors” qui concerne l’ensemble des établissements et les 1844 emplois en CDI. Les 229 postes visés le sont à travers les deux dispositifs de départs.

La CGT demande quant à elle “un plan ambitieux d’embauches avec la mise en place de tutorats de façon à remettre la pyramide des âges à l’endroit”.

De source syndicale, ce dispositif de rupture conventionnelle collective n’écarte en rien la possibilité d’un plan social ultérieur.

Les négociations ont été ouverte dès décembre dernier pour l’entité Power System. Une première réunion s’est déroulée la semaine dernière à Boulogne-Billancourt pour Alstom Power System qui doit être suivie par d’autres rendez-vous chaque semaine, avec, selon les syndicats, une volonté de la direction d’enregistrer les premiers départs dès avril.

Nos derniers articles

Face au risque accru de noyades, les piscines du nord Franche-Comté se mobilisent

Entre 2021 et 2023, le nombre de noyades en Bourgogne-Franche-Comté a connu un pic. Les plus jeunes sont les plus vulnérables. Pour pallier ce problème, les piscines du nord Franche-Comté ont mis en place plusieurs dispositifs.

Belfort : les professeurs du conservatoire dénoncent la non-revalorisation de leur indemnité

Devant le conservatoire Henri Dutilleux de Belfort, une trentaine de professeurs de l’établissement se sont rassemblés mercredi 19 juin. Leur objectif : faire revaloriser leur indemnité de suivi et d’orientation des élèves.

Montbéliard : où et quand voir passer la flamme le mardi 25 juin ?

En amont des Jeux olympiques, qui se dérouleront à Paris du 26 juillet au 11 août, la flamme olympique parcours le territoire national. Elle passe par Montbéliard le mardi 25 juin. Découvrez son parcours.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts