Le Trois –

PUB

Bourgogne Franche-Comté : les patronnes plus qualifiées et moins bien payées que les patrons

L'agence régionale de santé Bourgogne Franche-Comté recense les dispositifs d'écoute
L'agence régionale de santé Bourgogne Franche-Comté recense les dispositifs d'écoute

Près du tiers des entrepreneurs de la région sont des femmes. Mieux formées et moins bien rémunérées que leurs homologues masculin.

En Bourgogne-Franche-Comté, les femmes représentent 32 % des non-salariés. Elles sont en moyenne plus qualifiées que leurs homologues masculins, en raison notamment des professions qu’elles exercent dans le secteur de la santé et qui requièrent un haut niveau de diplôme. Malgré cela, elles ont, en général, un revenu inférieur à celui des hommes

“En Bourgogne-Franche-Comté, près de 42 800 femmes et 90 900 hommes sont non-salariés à la fin 2017. Il peut s’agir de dirigeants de société ou d’entrepreneurs individuels, parfois micro-entrepreneurs, exerçant une activité commerciale, artisanale, libérale ou agricole. Cela concerne près de 8 % des femmes en emploi, bien moins que les hommes, 16 %. Les femmes sont particulièrement minoritaires dans la région sur ce type d’emploi. Le taux de féminisation atteint 32 % soit le plus bas des régions de France métropolitaine. Il est le plus élevé en Île-de-France et en Provence-Alpes-Côte d’Azur, 38 et 37 % alors que la moyenne nationale est à 36 %”, c’est ce qu’observe une étude publiée par l’antenne régionale de l’institut national de la statistique et des études économiques (INSEE).

Soignantes contre bâtisseurs

Les hommes et femmes non-salariés s’orientent vers des secteurs d’activité souvent différents. Les hommes travaillent pour près de 17% dans la construction contre 1% des femmes. En revanche, près d’un quart d’entre elles exercent dans la santé, principalement dans les professions médicales (médecin, sage-femme) et paramédicales (infirmière).

Les entrepreneuses ont un niveau de qualification supérieur à celui des hommes, 53 % sont diplômées du supérieur contre 38 %. En effet, les professions réglementées, médicales et paramédicales, requièrent plus que le baccalauréat alors que les métiers de la construction concernent souvent des hommes sans diplôme ou avec un diplôme de niveau BEP ou CAP.

Hors agriculture, même si elles sont davantage diplômées, les entrepreneuses ont un revenu 24 % inférieur à celui de leurs homologues masculins, 23 000 € par an en moyenne contre 30 000 €. Leur plus jeune âge explique une partie de cet écart : 11 % ont moins de 30 ans, 8 % pour les hommes.

0
C'est le revenu moyen d'une entrepreneuse dans la région. Un entrepreneur gagne en moyenne 30000€

Moins de réseau, le même taux de survie

Le démarrage de leur entreprise est, en outre, moins souvent facilité par des relations, qu’il s’agisse de fournisseurs, de clients, ou de l’entreprise qui les employait précédemment. Elles bénéficient toutefois plus souvent du soutien de leur conjoint ou de leur famille que les hommes. Si les entreprises créées par les femmes semblent être a priori plus fragiles que celles des hommes à leur création, elles ont la même pérennité. Après trois ans, 81% de leurs entreprises sont encore en activité contre 84 % pour les hommes.

Nos derniers articles

Montbéliard : 10 nouvelles places à la Maison d’enfants à caractère social

Dix nouvelles places sont créées dans la Maison d’enfants à caractère social de Montbéliard, gérée par l’association de sauvegarde de l’enfant à l’adulte nord Franche-Comté (ASEA NFC). Des enfants en difficulté, âgés de 6 à 11 ans, vont être accompagnés dans cet espace entièrement rénové. L’accueil débute dès le 16 juillet.

Sochaux : l’aventure du Mattern Lab est officiellement terminée

L’assemblée générale du Mattern Lab a entériné, ce lundi 15 juillet en fin d’après-midi, le principe de liquidation de l’association, apprend-on auprès de l'association.

Mandeure : la maison du maire touchée par incendie, la piste criminelle envisagée

Un incendie s'est déclaré dans la nuit de samedi à dimanche au domicile du maire de Mandeure, Jean-Pierre Hocquet, a indiqué lundi le procureur de la République, précisant que la piste d'un acte volontaire est envisagée.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts