Le Trois –

PUB

Faurecia Siedoubs : l’heure est au rattrapage après la fin de la grève

Faurecia Siedoubs : la grève continue

Après 4 jours de grève à Faurecia Siedoubs, la production a repris ce samedi. Pour rattraper le retard, les salariés sont passés d’une cadence de 40 à 60 véhicules par heure sur le site de Montbéliard. 

Après 4 jours de grève à Faurecia Siedoubs, la production a repris ce samedi. Pour rattraper le retard, les salariés sont passés d’une cadence de 40 à 60 véhicules par heure sur le site de Montbéliard. Selon nos informations, l’équipementier doit rattraper un retard d’au moins 3 000 sièges. 

« On a retrouvé le sourire », raconte l’un des représentants de la CFDT. Samedi matin, un accord a été trouvé entre la direction et les salariés. « Il était temps, cela aura fait quand même beaucoup de dégâts », ponctue-t-il. Finalement, les salariés ont obtenu un compromis entre ce que la direction proposait, et ce que les salariés souhaitaient. Les chiffres précis n’ont pas pu être dévoilés, à la suite d’une signature d’une clause de confidentialité ; sûrement dans l’idée d’éviter de donner des idées sur d’autres sites. Comme gage d’apaisement, les quatre jours de grève ont aussi été payés. « C’est une grosse victoire. Nous avons même obtenu des excuses pour les familles interpellées à domicile », expose le délégué syndical. La semaine dernière, la direction avait proposé une augmentation de 2,5% et 800 euros de prime alors que les salariés souhaitaient 5% de revalorisation salariale et une prime de 3 500 euros bruts. Et dès le début de la grève, mardi 19 avril, la direction avait décidé de répondre au mécontentement des salariés par la force en convoquant les salariés pour des entretiens de licenciements préalables et en convoquant 14 d’entre eux au tribunal (relire notre article). « Ce sont les grands patrons qui sont descendus pour négocier », raconte un représentant syndical de la CFDT. Il évoque, entre autres, Mathieu Devillars, l’un des vice-présidents de Faurecia. 

Pour que les négociations puissent se faire convenablement dans un climat hostile, il aura quand même fallu l’intervention des deux députés de la 3e et de la 4e circonscription du Doubs, Denis Sommer et Frédéric Barbier, ainsi que celle du préfet du Doubs, Jean-François Colombet, qui s’est rendu sur place lors des négociations pour servir de « médiateur », explique Frédéric Barbier, député LREM de la 4e circonscription du Doubs. 

Au moins 3 000 sièges de retard

Depuis samedi, les salariés ont donc repris le travail au galop. Plusieurs canaux évoquent que l’équipementier aurait enregistré un grand retard dans ses livraisons de sièges automobiles : ils évoquent des chiffres entre 3 000 et 4 500 sièges de retard dans les livraisons à l’entreprise Stellantis, sur les sites de Sochaux et Mulhouse où sont livrés en flux tendu des sièges pour les 3008 et les 5008.

Deux comités sociaux et économiques (CSE) se sont tenus pour mettre une stratégie en place. « À Montbéliard, nous allons passer sur une cadence de 60 véhicules par heures contre 40 habituellement », expliquait ce lundi soir deux délégués syndicaux de la CGT et de la CFDT. Avant de préciser, ce mardi, que de nouvelles séances de travail allaient être réalisées sur les deux prochains week-ends, alors que ce sont généralement des journées non travaillées. Même scénario  à Étupes, où de nouvelles séances sont programmées, le samedi toute la journée. « Ça a du bon pour les intérimaires », plaisantent les salariés. 

Ils évoquent aussi, des délais imposés par Stellantis pour rattraper le retard. « Avant le 31 avril, une grande partie doit être rattrapée, d’où la pression mise sur la production dans les prochains jours », expliquent de concert les délégués syndicaux. Sollicitée sur le sujet, la direction de Stellantis n’a pas répondu. 

Nos derniers articles

Vellescot : l’écloserie de Philippe Courtot, un savoir-faire en danger

Philippe Courtot est le seul pisciculteur de Franche-Comté à posséder une écloserie. Il devra bientôt prendre sa retraite. Son savoir-faire est en danger. Pour faire part de ses inquiétudes, il a convié préfecture et élus.

Fesches-le-Châtel : Cristel, la revanche de l’inox face à la menace PFAS

Numéro un des fabricants d’articles culinaires en inox, l’entreprise Cristel, localisée à Fesches-le-Châtel dans le Doubs, ne cesse de grandir depuis 2020. Rencontre.

Peugeot passe au volant rectangulaire à partir de 2026

Peugeot va équiper un premier modèle de voiture d'un volant rectangulaire en 2026 avant de l'étendre à toute la gamme, a indiqué vendredi le chef de produit du constructeur, Jérôme Micheron.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts