Le Trois –

PUB

En Bourgogne-Franche-Comté, les entreprises résistent face à l’inflation

Les factures du quotidien payables dans 5 100 bureaux de tabac
La Banque de France a récolté 9 000 bilans d’entreprises en Bourgogne-Franche-Comté pour établir une synthèse de l’année 2022. | ©Jacqueline Macou de Pixabay
Les entreprises de Bourgogne-Franche-Comté ont plutôt bien réussi à résister à l’inflation en 2022, selon une enquête menée par la Banque de France. Malgré des marges rognées et un effet prix important dans le chiffre d’affaires, les investissements continuent. La dynamique semble se poursuivre en 2023.

La Banque de France a récolté 9 000 bilans d’entreprises en Bourgogne-Franche-Comté pour établir une synthèse de l’année 2022 qui lui permet de mesurer la résistance des entreprises face à l’inflation . L’enquête a été menée avec des entreprises de cinq secteurs différents : commerce, construction, industrie, services aux entreprises et services aux particuliers. Un focus a été fait sur plusieurs sous-secteurs, tels que l’hébergement, la restauration, le tourisme et la filière automobile.

Quelles conclusions ? Les situations financières des entreprises « sont à l’épreuve de la hausse des coûts, mais restent tout de même assez solides ». Plusieurs phénomènes sont visibles : comme la croissance des chiffres d’affaires des entreprises. Elle est importante. Moins qu’en 2021, où le rebond post-Covid a joué un rôle très important, mais pour autant, l’année 2022 se positionne favorablement par rapport à l’avant-crise. Attention tout de même. « Cela reste mesuré, car les chiffres d’affaires intègrent un effet prix important, porté par l’inflation », tempère la Banque de France. 

On remarque aussi que les marges brutes progressent pour 51% des entreprises. Dans la construction, par exemple, c’est encore plus important : 56% des entreprises interrogées ont vu leur marge brute progresser. Un facteur plutôt positif. Mais qui lui aussi doit être nuancé car grand nombre d’entre elles déclarent que les marges brutes sont déjà en retrait par rapport à 2021. Aussi, elles ne bénéficient que faiblement de la hausse des revenus de l’activité. La valeur ajoutée est rognée fortement par la hausse des prix des achats et des charges externes. 57% des entreprises ont un taux de valeur ajoutée 2022 en retrait de celui de 2021. Cela se ressent particulièrement dans l’industrie, avec 64% des entreprises qui déclarent avoir une valeur ajoutée en retrait par rapport à l’année 2021. 

Des investissements en progression

Les besoins de trésorerie générés par l’activité sont en augmentation « et s’accompagnent d’une quasi-stabilité d’ensemble de la dette bancaire », précise la Banque de France qui ajoute qu’en 2022, 58% des entreprises ont réduit leur endettement bancaire. Elle explique aussi que leur position bancaire est en majorité plus favorable qu’avant le covid. Cela leur permet d’investir, à un rythme ralenti, mais en progression tout de même. +4% par rapport à 2021. 

La Banque de France a aussi interrogé les entreprises sur leurs carnets de commandes au 1er semestre 2023. La plupart déclarent que les carnets de commandes sont réduits, mais satisfaisants. L’activité est stable, mais « sans tendance nette », « correcte, mais sans plus ». « L’activité dans tous les secteurs se maintient en 2023, là où nous avions peur d’une récession l’année dernière, on peut constater que nous n’y sommes pas. L’activité résiste », affirme Marie-Claire Staquet, directrice départementale de la Banque de France. Pour 2024, les entreprises affirment toutefois n’avoir aucune visibilité sur les carnets de commandes, ce qui inquiète. 

Nos derniers articles

Le nord Franche-Comté placé en vigilance orange aux orages ce lundi

Vingt-deux départements du Centre-Est et du Nord-Est de la France sont placés en vigilance orange "orages" pour la journée de lundi, selon Météo-France, dont le Doubs, le Territoire de Belfort et la Haute-Saône.

Jeux olympiques : Montbéliard derrière l’escrimeuse Éva Lacheray

L’escrimeuse originaire de Montbéliard, Éva Lacheray, vient de se qualifier pour les Jeux olympiques. Et la cité des Princes est derrière elle.

Nord Franche-Comté : une unité mobile de télémédecine pour faciliter l’accès à un généraliste

Des unités mobiles de télémédecine en soins programmés sont déployées dans le nord Franche-Comté. Elles doivent faciliter l’accès à un médecin généraliste.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts