Le Trois –

Droit d’alerte et débrayages dans les Galeries Lafayette de Michel Ohayon, les salariés inquiets

Les syndicats belfortains appellent à un débrayage mardi 14 février. | ©Le Trois - TQ ​
Ils sont "inquiets": les 750 salariés de 26 magasins des Galeries Lafayette dénoncent un manque de transparence de la direction et appellent à des débrayages massifs mardi, avec dans leur viseur la maison mère HPB de l'homme d'affaires Michel Ohayon, dont plusieurs enseignes sont en grande difficulté.

Par Corentin DAUTREPPE, Ornella LAMBERTI pour l’AFP

Les représentants du personnel d’Hermione Retail, la société regroupant les Galeries Lafayette propriétés de l’homme d’affaires bordelais Michel Ohayon, avaient déjà exercé leur droit d’alerte en décembre afin d’obtenir des informations sur la situation d’HPB (Hermione, People & Brands). “Un mois après le lancement de cette procédure, la direction refuse de communiquer les documents demandés par l’expert sur la trésorerie de l’entreprise ou la justification des flux avec la société holding” HPB, ont dénoncé jeudi les représentants du personnel par communiqué.

Contactée par l’AFP, la direction du groupe HPB n’avait pas réagi dans l’immédiat. En outre la CFDT, premier syndicat au sein du groupe Hermione Retail, a appelé ses salariés à débrayer mardi. La déléguée syndicale centrale CFDT au sein du groupe, Muriel Scanzi, a précisé à l’AFP que le débrayage devait avoir lieu à de 12H00 à 14H00. Hermione Retail détient 26 magasins Galeries Lafayette répartis “sur l’ensemble du territoire français”. Il s’agit des magasins situés à  Belfort (qui a prévu de débrayer mardi 14 février elle aussi), Besançon, Agen, Amiens, Angoulême, Bayonne, Beauvais, Caen, Cannes, Chalon-sur-Saône, Chambéry, Dax, La Roche-sur-Yon, La Rochelle, Libourne, Lorient, Montauban, Niort, Rouen, Saintes, Tarbes et Toulon, acquis en 2018 par Michel Ohayon.

HPB avait annoncé en août 2021 vouloir acquérir quatre nouveaux magasins à Tours, Pau, Rosny ainsi que l’Outlet de Coquelles, toujours selon son site internet, avec pour ambition d'”intensifier (son) maillage territorial”. L’objectif de HPB était de proposer aux villes d’y dynamiser l’offre commerciale avec une solution “tout en un”, puisque l’entité détient des enseignes généralistes (Galeries Lafayette), mais aussi spécialisées sport, jouet ou textile.

Mais l’actualité concernant les différentes enseignes propriétés de Michel Ohayon a assombri ses perspectives: Camaieu, ancien fleuron nordiste du prêt-à-porter, a été liquidé abruptement fin septembre, laissant plus de 2.000 salariés sur le carreau.

"Effectif réduit au minimum"

Go Sport a été placé en redressement judiciaire ces dernières semaines, et d’éventuels repreneurs ont jusqu’au 10 mars pour se faire connaître. Est également concerné par d’éventuelles offres de reprises l’enseigne Gap France. Faisant également partie de la galaxie d’enseignes reprises par Michel Ohayon, rachetée pour un euro symbolique en 2021, elle fait l’objet d’interrogations de la part de salariés de Go Sport. Ils sont intrigués par une remontée de quelques 36 millions d’euros de leur enseigne, financièrement mal en point, vers HPB.

HPB a de son côté annoncé mi janvier “l’acquisition de Gap France par Go Sport” pour un montant de 38 millions. Un an plus tôt Gap avait été racheté pour un euro. HPB “a racheté plusieurs enseignes elles-mêmes en grande difficulté financière: Camaïeu, Go Sport, Gap”, s’inquiète de son côté l’intersyndicale de Hermione Retail dans le communiqué. Les syndicats CFDT, CGT, CFE-CGC et CFTC des Galeries Lafayette estiment que “les projets qui avaient été annoncés sont au point mort, l’effectif est réduit au minimum” et que “le blocage des livraisons de marchandises depuis quelques jours renforce encore les craintes des représentants du personnel sur la pérennité de l’entreprise et de ses 750 emplois”.

En outre trois holdings de l’homme d’affaires Michel Ohayon ont été placées en redressement judiciaire pour le non remboursement de plus de 200 millions d’euros d’emprunts, une procédure judiciaire réclamée par Bank of China, qui n’a perçu “aucun remboursement”, après échéance, de trois prêts – de 56, 70 et 75 millions d’euros. Ces trois holdings liées au fonds d’investissement la Financière immobilière bordelaise (FIB) de Michel Ohayon, avaient permis le financement de l’exploitation ou du rachat de trois hôtels luxueux: le Grand Hôtel de Bordeaux, le Waldorf Astoria Trianon Palace de Versailles et le Sheraton de Roissy, situé sur le terminal 2 de l’aéroport Charles de Gaulle.

Nos derniers articles

France 2030 : l’État soutient Neext Engineering à hauteur de 7,3 millions d’euros

La start-up belfortaine Neext Engineering, qui veut repenser la conception et l’usage des centrales thermiques, est lauréate d’un appel à projets de France 2030, « i-Démo 3 ». Son programme de recherche et développement Sparta reçoit un soutien de près de 10 millions d’euros, dont 7,3 millions d’euros sont fléchés vers la start-up.

Voitures neuves: la part des électriques a reculé en Europe au premier semestre

La part des modèles électriques dans les voitures neuves a diminué en Europe au premier semestre 2024, marquant un coup d'arrêt à l'envolée de ces motorisations, selon les chiffres publiés jeudi par les constructeurs.

Chaux : des dizaines d’animaux maltraités et des chatons dans le congélateur d’une maison

Vingt chats morts, dont 14 chatons conservés dans un congélateur, et plus d'une trentaine d'autres animaux de compagnie vivant dans l'obscurité et les excréments ont été découverts dans une maison du Territoire de Belfort, a indiqué jeudi le parquet.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts