Le Trois –

Dieselgate : quatre géants de l’auto sur la sellette en France, dont Peugeot et Citroën

Production de la Peugeot 200!, en 2013, à l'usine PSA de Mulhouse.

Avec quatre géants de l’automobile mis en examen dans le scandale du “Dieselgate”, des millions de propriétaires de véhicules en France pourraient demander à être indemnisés, mais la facture potentielle est encore difficile à évaluer.

AFP – Taimaz SZIRNIKS

Avec quatre géants de l’automobile mis en examen dans le scandale du “Dieselgate”, des millions de propriétaires de véhicules en France pourraient demander à être indemnisés, mais la facture potentielle est encore difficile à évaluer.

En 2015, à la suite d’accusations de l’agence environnementale américaine, Volkswagen avait reconnu avoir truqué 11 millions de véhicules avec un logiciel capable de les faire apparaître moins polluants lors de tests en laboratoire que sur les routes. Après cinq ans d’enquête en France, Volkswagen, Renault, Peugeot et Citroën ont finalement été mis en examen cette semaine pour “tromperie sur une marchandise entraînant un danger pour la santé de l’homme ou de l’animal”.

Fiat-Chrysler est convoqué début juillet. Ce qui ouvre la voie à un éventuel procès en France et à une indemnisation des propriétaires de véhicules, dont la valeur a chuté après l’éclatement du scandale en septembre 2015. Renault, Volkswagen, et Stellantis, la nouvelle maison-mère de Peugeot, Citroën et Fiat-Chrysler, contestent toute culpabilité.

Gaz camouflés

Une commission d’experts nommée en France après l’éclatement du scandale en 2015 avait décelé des “anomalies” sur les émissions de voitures de plusieurs marques. Fin 2016, la Répression des fraudes (DGCCRF) avait mis en lumière des écarts allant jusqu’à 377 % entre les performances de certains modèles diesel Renault au moment de leur homologation en laboratoire et lors de leur utilisation en conditions réelles.

Les moteurs concernés chez Renault sont tous ceux de la génération Euro 5 (2009-2011) et Euro 6B (2013-2017). Des centaines de milliers de véhicules sont concernés en France: plus de 950 000 véhicules chez Volkswagen, ou 1,9 million vendus entre septembre 2009 et septembre 2015 chez Peugeot et Citroën (PSA) selon la DGCCRF.

“Tous les constructeurs utilisaient alors des systèmes de pilotage de la dépollution, permettant de la déconnecter dans certaines conditions de température ou de vitesse”, a expliqué vendredi dans Les Echos Bertrand-Olivier Ducreux, de l’Ademe, qui a participé à la commission d’experts. “Toute la difficulté pour la justice sera de prouver l’intention de frauder lors de l’homologation”, a ajouté l’expert. “Il n’y a pas et il n’y a jamais eu de logiciel truqueur dans les moteurs Renault”, a martelé mardi Gilles Le Borgne, directeur de l’ingénierie du groupe Renault et ancien de PSA. “Les systèmes de dépollution étaient calibrés de sorte à préserver la technologie et la sécurité des personnes”, a souligné l’ingénieur. Les écarts d’émission “ne sont ni nouveaux ni surprenants” et correspondraient à l’ancienne norme de mesures des émissions (NEDC).

"Sanctions exemplaires"

Le diesel, roi des années 2000 en Europe, a vu son image détruite par le scandale : sa part de marché s’est effondrée au profit de l’essence puis des voitures hybrides et électriques. Les quatre sociétés accusées en France ont dû déposer plusieurs dizaines de millions d’euros de caution chacune pour le règlement d’éventuelles amendes et indemnités. Le délit de “tromperie sur une marchandise entraînant un danger” est passible de 750 000 euros d’amende, selon le code de la consommation. Le montant des amendes encourues peut être porté à 10 % du chiffre d’affaires annuel, “proportionnellement à l’avantage tiré du manquement”.

Au vu des infractions constatées, la DGCCRF évaluait l’amende maximale encourue par PSA à 5 milliards d’euros. “Nous estimons qu’il doit y avoir des sanctions exemplaires, à la fois des sanctions pénales sous forme d’amendes, voire d’autres peines, et à la fois des indemnisations du préjudice subi par les propriétaires”, a lancé mercredi sur franceinfo François Lafforgue, l’avocat des associations Ecologie sans frontière et Respire, et d’une centaine d’automobilistes dans cette affaire.

Hors de France, beaucoup de procédures sont déjà bouclées, parfois au prix d’importantes indemnisations. Le dossier a déjà coûté 30 milliards d’euros au groupe Volkswagen. En France, Volkswagen a été condamné une première fois en avril à verser 4 000 euros d’indemnisation à un propriétaire de voiture, soit environ 15 % du prix d’achat. La question sera de déterminer quels autres propriétaires, de quelles marques, pourront réclamer la même chose au motif que leur voiture n’était pas conforme aux caractéristiques annoncées, et combien ils seront. Si les constructeurs étaient in fine jugés, chaque propriétaire concerné pourrait alors demander à être indemnisé pour le préjudice.

Nos derniers articles

« Une délinquance contenue » : cinq infos sur la lutte contre l’insécurité dans le Territoire de Belfort

Vols en baisse, hausse des violences physiques, moins d’accidents de la route…. Le point sur les principales données de la délinquance et de l’insécurité routière dans le Territoire de Belfort après un point presse avec la préfecture du Territoire de Belfort vendredi 16 février.

Valdoie : les vacances scolaires n’arrêtent pas la mobilisation contre les fermetures de classe

Valdoie. Mais aussi les deux Auxelles en fin de journée… Mercredi 21 février, deux communes se sont à nouveau mobilisées pour protester contre les fermetures de classes potentielles annoncées par la direction académiques des services de l'Éducation nationale.

Galeries Lafayette: soutien majeur pour la sauvegarde des 26 magasins, décision le 20 mars

C'est une étape majeure pour la sauvegarde des 26 magasins Galeries Lafayette détenus par Michel Ohayon en province: leur principal créancier a validé mercredi le plan de continuation d'activité, en attendant la décision du tribunal de commerce de Bordeaux, mise en délibéré au 20 mars.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts

Aller au contenu principal