Le Trois –

PUB

Belfort : le préfet fait confiance aux « énergies locales »

David Philot, préfet du Territoire de Belfort.
David Philot, préfet du Territoire de Belfort.

Le président de la République a évoqué lundi soir la possible distribution de masques à la population via les mairies. Le préfet du Territoire de Belfort, « si nécessaire », compte sur les ressources locales pour y parvenir.

Le président de la République a évoqué lundi soir la possible distribution de masques à la population via les mairies. Le préfet du Territoire de Belfort, « si nécessaire », compte sur les ressources locales pour y parvenir.

« L’État, à partir du 11 mai, en lien avec les maires, devra permettre à chaque Français de se procurer un masque grand public», a indiqué le président de la République lundi soir, lors de son discours. Cet objectif est-il atteignable ? Après les difficultés qu’ont rencontrées les personnels soignants pour en être équipés de masques adaptés à leur mission, la question peut se poser pour des masques « grand public », à l’échelle d’un pays de 60 millions d’habitants.

Dans le Territoire de Belfort, le préfet compte « si cela s’avérait nécessaire », sur « les énergies locales », autrement dit sur les capacités des entreprises du Nord Franche-Comté à adapter leur production aux besoins en masques, gel, blouses.

« Nous avons provoqué localement la capacité à faire des blouses et des masques », a-t-il évoqué ce mardi 14 avril lors de son point presse hebdomadaire. « Il y a certaines initiatives individuelles spontanées, d’autres de plus grande ampleur ». David Philot évoque ainsi RKF, qui promet blouses et masques, les associations d’insertion sollicitées pour la production de blouses et qui pourraient l’être pour des masques, les couturières professionnelles à domicile (une dizaine ont été identifiées à ce jour), ou encore les initiatives de l’UTBM.

0
salariés sont en chômage partiel dans le Territoire de Belfort, soit 32% des salariés. Dans l'hôtellerie-restauration, ce taux monte à 53%.

Un appel aux industriels

« Il existe une capacité locale et elle sera mobilisée par les collectivités locales, » annonce le préfet, sans vouloir en dire plus pour l’instant. Mais le préfet ne se limite ni à ce qui a déjà été fait, ni aux seules limites du département. « J’appelle les industriels à se mobiliser, à reconvertir leur processus de fabrication ; c’est possible » ; lance-t-il. De même, il évoque des entreprises du haut Doubs qui pourraient jouer un rôle. David Philot indique avoir lancé un recensement des capacités de production pour pouvoir avoir une capacité de réponse en cas de nécessité

Les aides aux entreprises en cours de versement

1446 entreprises ont recours au chômage partiel dans le Territoire de Belfort, soit 42% des entreprises. Le versement des indemnisations aux entreprises (les entreprises avancent le salaire et sont remboursées de la part de chômage technique) ont débuté la semaine dernière ; une seconde vague est prévue cette semaine, qui portera sur 546 demandes, soit 1,2 million d’euros.
Côté impôts, 140 demandes de délais ou de reports ont été acceptées, soit un montant de de 2,2 millions d’euros. Pour le fonds de solidarité, les services des impôts du Territoire de Belfort ont traité 643 demandes, soit une enveloppe de 850 000 euros.

Nos derniers articles

Peugeot Motocycles : plus de deux mois de chômage pour les salariés

La CGT alerte. Peugeot Motocycles, à Mandeure, annonce plusieurs semaines d’arrêt complet de la production à la fin de l’été pour écouler les stocks de véhicules.

Montbéliard : l’usine d’incinération fait sa mue

L'usine d'incinération du pays de Montbéliard est en travaux pour 18 mois afin d'arrêter un des deux fours existants et de remplacer le deuxième. Avec trois objectifs : répondre aux nouvelles normes écologiques et énergétiques, produire un réseau de chaleur pour une partie de la Petite-Hollande et que l’usine soit autosuffisante en électricité.

Stellantis : le salaire de Carlos Tavares pourrait atteindre 36,5 millions d’euros

Les actionnaires du constructeur automobile Stellantis ont validé mardi à 70,2% des voix la rémunération du directeur général du groupe, Carlos Tavares, qui pourrait atteindre 36,5 millions d'euros pour l'année 2023 - un vote purement consultatif.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts