Le Trois –

PUB

Alstom: le comité de groupe européen ne s’oppose pas à la fusion avec Siemens

Six abstentions, cinq votes contre et deux pour : le comité de groupe européen d’Alstom n’a pas manifesté un réel enthousiasme pour le projet de fusion.

Les élus du comité de groupe européen d’Alstom, invités à donner un avis consultatif, ne se sont pas opposés jeudi au rapprochement du constructeur ferroviaire français avec le groupe allemand Siemens, permettant au processus de se poursuivre, a-t-on appris de sources syndicales.
Il y a eu six abstentions, cinq votes contre et deux pour, a indiqué Daniel Dreger, secrétaire adjoint CGT du comité de groupe européen. “Ce vote, organisé à bulletin secret, reflète le peu d’enthousiasme de la représentation européenne pour ce projet”, a déclaré Claude Mandart, délégué syndical central CFE-CGC.

Lors d’une réunion à la mi-janvier, le comité de groupe européen avait retardé son vote, dans l’attente notamment de précisions sur la stratégie. Le comité avait alors été suspendu jusqu’au 31 janvier, puis de nouveau reporté à jeudi.
Fin janvier, l’intersyndicale d’Alstom France s’était de son côté prononcée “fermement” contre ce “projet de filialisation d’Alstom dans Siemens”. Elle avait prévenu qu’elle rendrait “un avis défavorable” lors de sa consultation en comité central d’entreprise (CCE) extraordinaire. Ce CCE extraordinaire d’Alstom France aura lieu le 15 février, ont précisé MM. Dreger et Mandart.

Qualifiant le projet d’“opération financière“, l’intersyndicale CFDT, CFE-CGC, CGT et Force ouvrière juge que “les garanties pour la préservation des sites et des emplois sont loin d’être concrètes et sérieuses” et “les craintes de plus en plus fondées sur l’avenir” d’Alstom, avait-elle indiqué mercredi dans une lettre ouverte au ministre de l’Economie Bruno Le Maire. “Nous percevons mal l’intérêt stratégique, économique et industriel pour Alstom d’un tel rapprochement que cela soit à court et à moyen terme”, écrivent les quatre syndicats, qui demandent à être reçus par le ministre.

Annoncée en septembre, la fusion d’Alstom avec les activités mobilité de Siemens doit donner naissance au numéro deux mondial du matériel ferroviaire roulant et au numéro un de la signalisation ferroviaire, dans un contexte de forte concurrence chinoise. L’assemblée générale des actionnaires d’Alstom doit approuver la fusion en juillet. Siemens va apporter ses activités ferroviaires et signalisation à Alstom, en échange de la moitié du capital du groupe français, dont il pourra dépasser les 50,5% du capital après quatre ans. Il sera majoritaire au conseil d’administration. Alstom, qui fabrique notamment le TGV ou des rames de métro, emploie 32 800 salariés, dont 9 000 en France.

(AFP)

Nos derniers articles

Fesches-le-Châtel : Cristel, la revanche de l’inox face à la menace PFAS

Numéro un des fabricants d’articles culinaires en inox, l’entreprise Cristel, localisée à Fesches-le-Châtel dans le Doubs, ne cesse de grandir depuis 2020. Rencontre.

Peugeot passe au volant rectangulaire à partir de 2026

Peugeot va équiper un premier modèle de voiture d'un volant rectangulaire en 2026 avant de l'étendre à toute la gamme, a indiqué vendredi le chef de produit du constructeur, Jérôme Micheron.

Le tribunal reconnaît le “caractère professionnel” du burn-out d’un ancien salarié de Segula

Nordine El Mir a dénoncé ses conditions de travail à Segula Technologies, entreprise qu’il a quitté en 2020. Cette situation l’a conduit, alors, à se mettre en arrêt, pour burn-out. Celui-ci n’a pas été reconnu par la caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) au titre de la législation professionnelle. Le tribunal judiciaire de Montbéliard vient d’invalider cette décision.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts