Le Belfortain Daniel Hissel a reçu la médaille de l’innovation

Ce jeudi, Daniel Hissel, professeur des universités, chercheur à l’institut FEMTO-ST, a reçu la médaille de l’innovation du centre national de la recherche scientifique (CNRS), lors d’une cérémonie. Il est vice-président en charge du partenariat socio-économique et de l’innovation de l’université de Franche-Comté Daniel Hissel avait appris la remise de cette médaille, l’une des plus hautes distinctions scientifiques en France, en juillet 2020 (notre article à l’époque). « Cette distinction témoigne du fort potentiel de ses travaux de recherche qui ont conduit à la création de la start-up H2SYS – pour des piles à hydrogène plus performantes – contribuant ainsi à la diffusion de l’innovation dans le tissu économique », rappelle l’université de Franche-Comté. « Daniel Hissel diagnostique en temps réel les piles à hydrogène afin d’en augmenter les performances et d’allonger leur durée de vie, grâce à des approches couplées matériel-logiciel. Il conçoit également des algorithmes pour optimiser les systèmes hybrides électriques en vue d’augmenter leur efficience énergétique », ajoute le communiqué. Cette médaille récompense aussi un pari scientifique opéré à la fin des années 1990, dans le nord Franche-Comté, avec un zoom sur les piles à combustible.

Ceci vous intéressera aussi
Emmanuel Macron propose de nommer Luc Rémont à la tête d’EDF

Emmanuel Macron a choisi Luc Rémont, actuel dirigeant de Schneider Electric, pour remplacer Jean-Bernard Lévy à la tête d'EDF, le Lire l’article

Le marché automobile français toujours grevé par les pénuries

Le marché français des voitures neuves a légèrement rebondi en août mais reste encore près d'un tiers inférieur à son Lire l’article

Arnaud Deboeuf : « À Stellantis, il n’y a que les résultats qui comptent »

Le directeur monde des usines du groupe Stellantis était à Sochaux ce lundi pour présenter la nouvelle usine Sochaux 2022. Lire l’article

Jérôme Pécresse, dernier Français dans la direction mondiale de GE, quitte ses fonctions

Jérôme Pécresse, vice-président monde de la branche énergies renouvelables de General Electric, va quitter ses fonctions fin septembre. Une mauvaise Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal