Guy Maugis nommé président du comité chargé de gérer les 50 millions d’amende de GE

Guy Maugis vient d’être nommé par le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, « à la présidence du comité de pilotage du dispositif de soutien aux projets de développement industriel constitué par General Electric », selon un communiqué publié ce matin, vendredi 19 avril, par le ministère.

Polytechnicien, ingénieur du corps des Ponts et Chaussées et diplômé en droit, Guy Maugis a été président de Robert Bosch France de 2004 à 2016. Selon le communiqué du ministère, il a accepté de présider à titre bénévole ce comité. « Sa première mission sera de consulter les différentes parties prenantes en vue de constituer ce Comité, puis d’en définir les modalités de travail afin d’être en mesure, dès que le dispositif de GE sera opérationnel, de rendre des avis sur les projets. »

Cette nomination a été évoquée mardi soir au conseil communautaire du Grand Belfort par son président, Damien Meslot. Ce dernier a indiqué que lui et d’autres élus terrifortains seraient membres de ce comité, à titre consultatif.

« Le 5 février dernier, indique le communiqué, à l’issue du comité de suivi des engagements pris par General Electric (GE) lors de l’acquisition de la branche énergie d’Alstom, il avait été constaté que GE n’avait pas atteint son objectif de créer 1 000 emplois au 31 décembre 2018. Dans ce contexte, GE avait confirmé la création d’un dispositif de soutien aux projets de développement économique, doté de 50 millions d’euros. L’objectif de ce dispositif est de soutenir le développement industriel et la création d’emplois, notamment en permettant aux entreprises de réaliser les investissements productifs nécessaires à leur développement. L’État et les collectivités territoriales seront associés à la gouvernance du dispositif via une instance nationale chargée d’émettre un avis consultatif sur l’opportunité d’accorder un financement aux projets qui seront identifiés. »

Ceci vous intéressera aussi
Belfort : infirmière, elle change de vie pour reprendre la boulangerie familiale Lescuyer

Caroline aura 30 ans en octobre. Avant, elle travaillait en tant qu’infirmière, à Montbéliard. Une vocation, raconte-t-elle. Une vocation, mais Lire l'article

Didier Vallverdu : « J’ai toujours fait preuve d’une loyauté absolue »

Puni par le parti Les Républicains à la suite de sa candidature dissidente, Didier Vallverdu répond aux reproches formulées par Lire l'article

Sur le pied de guerre avec les soldats du 35e régiment d’infanterie [photos]

24 heures avec le 35e RI. Le Trois a passé 24 heures avec les soldats de la 4e compagnie du 35e Lire l'article

Au cœur d’une mission furtive du 35e régiment d’infanterie

24 heures avec le 35e RI. Le Trois a passé 24 heures avec les soldats de la 4e compagnie du 35e Lire l'article

Défilement vers le haut