General Electric : En commun pour Belfort demande aux collectivités de porter plainte

Un accord a été signé pour éviter la délocalisation d'heure de travail à General Electric à Belfort.

« Tout le monde politique local, départemental et régional a exprimé sa consternation dans les médias suite à la nouvelle annonce de suppression de 240 emplois chez GE. Alors que le groupe américain s’était engagé à créer 1000 emplois et à faire de Belfort un site de référence mondial, au bout de 5 ans le bilan est catastrophique », déplore le collectif En commun pour Belfort, qui dispose de 4 conseillers municipaux d’opposition ) Belfort. Le collectif réagit au nouveau projet de suppressions de postes de General Electric, à Steam Power, comme nous le dévoilions ce jeudi. « C’est plus de 1200 emplois qui auront été supprimés à Belfort. Chacun en est conscient : c’est le présent et l’avenir industriel, économique, social et environnemental de nos collectivités locales qui se jouent ici », écrit-il. « Nous refusons de regarder passer le train de la désindustrialisation et de la pauvreté renforcée qui l’accompagne, mais nous refusons aussi d’en rester à des indignations stériles », peut-on lire. « Nous proposons que les collectivités locales prennent leurs responsabilités en portant plainte contre l’État, dans l’objectif de faire respecter l’accord signé entre lui et GE. L’Etat doit assumer ses responsabilités sur ce dossier pour mettre un terme à la destruction de GE Belfort/ France. »

Ceci vous intéressera aussi
Belfort : infirmière, elle change de vie pour reprendre la boulangerie familiale Lescuyer

Caroline aura 30 ans en octobre. Avant, elle travaillait en tant qu’infirmière, à Montbéliard. Une vocation, raconte-t-elle. Une vocation, mais Lire l'article

Didier Vallverdu : « J’ai toujours fait preuve d’une loyauté absolue »

Puni par le parti Les Républicains à la suite de sa candidature dissidente, Didier Vallverdu répond aux reproches formulées par Lire l'article

Sur le pied de guerre avec les soldats du 35e régiment d’infanterie [photos]

24 heures avec le 35e RI. Le Trois a passé 24 heures avec les soldats de la 4e compagnie du 35e Lire l'article

Au cœur d’une mission furtive du 35e régiment d’infanterie

24 heures avec le 35e RI. Le Trois a passé 24 heures avec les soldats de la 4e compagnie du 35e Lire l'article

Défilement vers le haut