Martial Bourquin dépose une loi pour nationaliser Luxfer, Famar et Péters Surgical

Martial Bourquin dépose une loi pour nationaliser Luxfer, Famar et Péters Surgical

Le sénateur socialiste du Doubs, Martial Bourquin a déposé ce mardi 19 mai, avec 32 autres sénateurs socialistes, une proposition de loi pour nationaliser Luxfer, Famar et Péters Surgical. « Après une pénurie de masques, de tests de dépistage, de médicaments au plus fort de la crise, nous ne pouvons que constater que la France est incapable de produire sur son territoire ce matériel médical et est totalement dépendante sur le plan sanitaire, ce qui représente un véritable danger pour la santé de nos concitoyens », justifie Martial Bourquin. Selon lui, cela résulte « de trente années de politique industrielle qui ont consacré́ la délocalisation et la réduction des coûts de production ». Selon lui, le savoir-faire industriel existe sur le territoire pour inverser la tendance. Et trois entreprises, « stratégiques »,  ont besoin de l’aide publique pour continuer à produire. « L’entreprise Luxfer à Gerzat (Puy-de-Dôme) était jusqu’en 2019 la seule en Europe à fabriquer des bouteilles d’oxygène à usage médical. Aujourd’hui cette PME est à l’arrêt et ses 136 salariés au chômage », s’étonne le parlementaire. « La société Famar, basée près de Lyon est spécialisée dans la production pharmaceutique et notamment de la Nivaquine, un antipaludique à base de Chloroquine. Aujourd’hui, l’entreprise est en redressement judiciaire », poursuit Martial Bourquin. « L’entreprise Péters Surgical à Bobigny fabrique notamment les sondes « Montin » destinées aux services de réanimation. Elle tourne à plein régime depuis le début de l’épidémie, mais un plan de sauvegarde de l’emploi prévoyant 60 licenciements sur les 134 salariés avait été annoncé le 4 septembre dernier », termine le sénateur.

Défilement vers le haut