Covid-19 : les visites de nouveau autorisées à l’hôpital Nord-Franche-Comté

L’hôpital Nord-Franche-Comté autorise de nouveau les visites au sein de l’hôpital, à Trévenans et au Mittan à Montbéliard, et au centre hospitalier de longue durée du Chênois (CHSLD), à Bavilliers, à partir de ce mercredi 19 mai. « Les dispositifs de filtrage et d’autorisation de visite sont levés, en recommandant toutefois de limiter le nombre de visiteurs à 2 par chambre », indique l’hôpital dans un communiqué de presse. « Pour les Ehpad (Les Magnolias à Pont-de-Roide, Maison Joly au Mittan, le Chênois à Bavilliers et les Quatre saisons à Delle), tous les dispositifs de prises de rendez-vous sont levés à compter du 19 mai », poursuit l’hôpital. « Les visites des familles à leurs proches sont donc de nouveau autorisées », ajoute l’HNFC. Ce dernier invite à maintenir un haut niveau de vigilance du respect des gestes barrières (port du masque chirurgical, lavage des mains, etc.) et de distanciation physique (même pour les personnes ayant bénéficié d’un schéma vaccinal complet). Ce vendredi, le taux d’incidence était de 144 cas pour 100 000 habitants dans le Territoire de Belfort. Les visites étaient interdites à l’hôpital depuis le 12 décembre.

Ceci vous intéressera aussi
Covid-19 : plus de passe sanitaire demandé à l’entrée de l’hôpital Nord Franche-Comté

L’hôpital Nord Franche-Comté lève le filtrage lié au passe sanitaire à l’entrée de ses établissements, dès le lundi 1er août, Lire l'article

Trévenans : à l’hôpital, les soignants réaffirment le droit à tous d’être soigné

Mardi 11 janvier, une soixantaine de soignants, étudiants et retraités ont manifesté devant l’hôpital Nord Franche-Comté pour affirmer leur mécontentement Lire l'article

Covid-19 : les restrictions évoluent à l’hôpital Nord-Franche-Comté

L’hôpital Nord-Franche-Comté allège les restrictions vis-à-vis des visites, compte tenu de l’évolution de la pandémie de covid-19. Une pandémie, qui Lire l'article

Covid-19 : l’hôpital Nord-Franche-Comté lève le plan Blanc

Le plan Blanc était actif à l’hôpital Nord-Franche-Comté depuis le 7 décembre, afin de faire face à la 5e vague Lire l'article

Défilement vers le haut