Covid-19 : la mobilisation s’accentue pour prêter main forte aux établissements de santé

Le logo de "Prêter main forte"

L’ARS supervise deux plateformes, permettant à toute personne, quelles que soient ses compétences, de venir en renfort des établissements de santé. On enregistre 3300 volontaires en Bourgogne-Franche-Comté.

« Pour accompagner la lente décrue des hospitalisations, la solidarité s’organise et se renforce au bénéfice du système de santé », relève l’agence régionale de santé (ARS) dans son communiqué quotidien. « Les deux dispositifs, prêtermainforte et #Renforts-Covid, très actifs dans notre région, assurent une mise en relation rapide et facile entre des établissements ayant des besoins et des bénévoles offrant leurs compétences.

« Rester vigilants, mobilisés, prudents ». Ce message du ministère des Solidarités et de la Santé reste de mise en ce 25 avril, souligbne l’ARS, alors que Santé Publique France dénombre pour notre région 1 216 hospitalisations (1 230 hier vendredi), dont 201 dans les services de réanimation (203 hier). Le nombre de décès s’élève à 786 (contre 770 hier). Le nombre de retours à domicile s’établit désormais à 2 227 (2 175 hier).

L’ARS supervise deux plateformes, permettant à toute personne, quelles que soient ses compétences, de venir en renfort des établissements de santé. Via l’interface digitale #Renforts-Covid, professionnels, étudiants ou retraités exerçant dans le domaine de la santé, proposent leur aide aux établissements sanitaires et médico-sociaux. À ce jour, 2 461 soignants se sont portés volontaires sur le site https://www.renfort-covid.fr/.

3300 bénévoles

1 792 missions, essentiellement pour des profils d’aides-soignants et d’infirmiers, ont été déposées par 35 établissements sanitaires et 107 structures médico-sociales. 577 ont été pourvues.

En complément, l’application Prêtermainforte, co-construite dans la région avec l’ARS Bourgogne Franche-Comté et le soutien de beta.gouv.fr, rapproche besoins de renforts en personnels non soignants et compétences de bénévoles.

Depuis son lancement le 10 avril, le nombre de volontaires a quadruplé passant de 200 à 840. 19 établissements se sont inscrits et 33 demandes de compétences (principalement agent d’entretien, auxiliaire de vie, employé polyvalent, cuisinier, gestionnaire de stock) ont été déposées sur le site https://www.pretermainforte.fr/ 70% des établissements ayant exprimé des besoins de renforts ont déjà été mis en contact avec des bénévoles.

Ceci vous intéressera aussi
General Electric : « Tourner la page à Belfort », dit Christophe Grudler
Christophe Grudler salue le plan de soutien à l’aéronautique

Christophe Grudler, député européen MoDem. | ©Le Trois – archives General Electric prévoit un nouveau plan social d’envergure en France, dans Lire l'article

General Electric : « Ce n’est que mensonges et trahisons », déclare Marie-Guite Dufay
Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, le 22 juin 2019 à Belfort pour la manifestation de soutien aux salariés de General Electric.

Marie-Guite Dufay, le 22 juin 2019, à Belfort, à la manifestation de soutien aux salariés de GE. | ©Le Trois – archives Lire l'article

General Electric : « Nationaliser pour mettre fin au carnage », affirme Belfort en Grand
Les élus d'opposition au conseil municipal de Belfort, de Belfort en Grand.

Samia Jaber, Jacqueline Guiot et Bastien Faudot, de Belfort en Grand. | ©Le Trois x 3 Samia Jaber, Jacqueline Guiot et Lire l'article

General Electric : « Bruno Le Maire joue les pompiers pyromanes », dénonce la CGT
Manifestation GE Belfort octobre 2019 diaporama (3)

La CGT réagit au nouveau plan social de General Electric chez Steam Power | ©Le Trois – archives « Après Gaz et Hydro, Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut