Belfort : deux jours de stationnement gratuit pour soutenir les commerces

Le stationnement sera gratuit à Belfort le samedi 28 novembre et à l’occasion du 1er jour du Black Friday indique la mairie de Belfort dans un communiqué de presse.

Le stationnement sera gratuit à Belfort le samedi 28 novembre et à l’occasion du 1er jour du Black Friday indique la mairie de Belfort dans un communiqué de presse. Le dispositif d’une heure de stationnement offerte, tous les jours, est poursuivie jusqu’au 31 décembre. Le stationnement sera également gratuit le 26 décembre, jour férié en Alsace. « Nous sommes fidèles à notre logique, celle de soutenir les commerçants belfortains avec des mesures immédiates et sûres tout au long de cette période difficile », annonce Damien Meslot, maire de Belfort, qui veut soutenir cette relance. « Les gens se demandent souvent comment agir concrètement au quotidien, indique Damien Meslot. Je leur dis que retourner faire ses courses dans les commerces de proximité, c’est aider directement un commerçant à se relever de la crise. » Avant de terminer : « Je fais confiance aux Belfortains pour respecter les gestes barrières dans les commerces. Plus nous resterons prudents et plus nous offrirons à nos commerçants des chances de rester ouverts. »

Ceci vous intéressera aussi
Les volleyeuses de Belfort à une marche du niveau semi-professionnel 

Dans le gymnase George Thurnerr, à Belfort, les ballons retentissent. L’équipe féminine de Volley-Ball vient de reprendre les entraînements pour Lire l'article

Le prestige de la ration de combat française [vidéo]

24 heures avec le 35e RI. Le Trois a passé 24 heures avec les soldats de la 4e compagnie du 35e Lire l'article

Les mercredis du château de retour au rythme du jazz et du blues

Faire mieux, chaque année, c’est l’ambition de François Lanneau, qui a repris la gestion des Mercredis du château avec l'association Lire l'article

Belfort : infirmière, elle change de vie pour reprendre la boulangerie familiale Lescuyer

Caroline aura 30 ans en octobre. Avant, elle travaillait en tant qu’infirmière, à Montbéliard. Une vocation, raconte-t-elle. Une vocation, mais Lire l'article

Défilement vers le haut