Le Trois –

PUB

Montbéliard : la danseuse Jeanne Morel de retour pour un court-métrage

Jeanne Morel, originaire de Franche Comté, revient à Montbéliard pour danser

La Ville de Montbéliard a fait appel à la danseuse et membre du conseil international de l’Unesco, Jeanne Morel, pour concevoir un court-métrage qui mettra en valeur le patrimoine montbéliardais à l’occasion des Journées du Patrimoine les 18 et 19 septembre.

La Ville de Montbéliard a fait appel à la danseuse et membre du conseil international de l’Unesco, Jeanne Morel, pour concevoir un court-métrage qui mettra en valeur le patrimoine montbéliardais à l’occasion des journées européennes du patrimoine les 18 et 19 septembre.

Il y a un an, en plein confinement, Jeanne Morel dansait sur les toits parisiens. La maire de Montbéliard, Marie-Noëlle Biguinet la repère ainsi, sur une vidéo diffusée sur internet. Sans le savoir, elle repère une étoile venue tout droit de Montbéliard. Elle y a fait ses premiers pas de danse. Montbéliard, c’est sa ville, son enfance. C’est sur les planches du théâtre montbéliardais qu’elle a accompli ses premières pointes à 7 ans avant de devenir la danseuse de renom qu’elle est aujourd’hui : celle qui danse dans des sous-marins, en apesanteur, sur les toits, et d’ici quelques mois dans le Grand Nord. « Modoru », c’est le nom que porte le projet qui lui a commandé la Ville : « Revenir » en japonais. Une culture et une esthétique chère à son cœur.

Mettre en valeur le patrimoine montbéliardais

« Quoi de mieux que la danse pour valoriser le patrimoine local, avec cette artiste qui danse tout en douceur et en rondeur », souffle la maire de Montbéliard. A l’occasion des journées européennes du patrimoine les 18 et du 19 septembre, la ville de Montbéliard a commandé un court-métrage à Jeanne Morel. La danseuse a pris le projet à bras le corps avec deux compères : Alexandre Magnan et Paul Marlier, respectivement réalisateur et scénographe. Ils ont tous deux « un bel œil, un œil précieux pour la conception du court-métrage », explique la danseuse. Tourné en quatre jours, le court-métrage a relevé d’une véritable performance. « Au-delà de montrer la beauté des monuments, il faut raconter une histoire. La danse est un art muet. Il faut incarner chaque pas pour donner du sens. C’est ça le défi », confie la danseuse en effleurant son tutu de tulle blanche. Pour donner du sens, justement, ils ont choisi le thème du retour : le retour de Jeanne à Montbéliard après des études à travers la France et l’Europe, mais aussi la figuration du retour à la vie, au mouvement, aux flux, après le confinement. Diplômée d’une licence d’histoire de l’art, Jeanne Morel met en avant une thématique chère au cœur de nombreux artistes : la dualité entre mouvement et fixité.

« Quand on y vit, on ne regarde pas vraiment »

« Il y a quelque chose de très émouvant dans le fait de redécouvrir sa ville. Quand on y vit, on ne regarde pas vraiment », admet Jeanne Morel. Celle qui est parti de la maison à 18 ans pour étudier en hypokhâgne, puis au conservatoire de danse de Lyon n’a plus le même œil sur la ville aujourd’hui. « Quand j’avais 17 ans, je donnais rendez-vous à mes amis au pied du château. Mais jamais on ne levait la tête pour admirer le patrimoine », raconte la danseuse. «Aujourd’hui, le fait d’être parti et de revenir, je redécouvre le patrimoine. Si les bâtiments restent figés dans le temps, l’image qu’on s’en fait évolue avec nous, elle n’est pas fixe. Cette mouvance est incarnée par la danse. Danser devant ce patrimoine exceptionnel que sont les bâtisses, mais aussi la nature, c’est un sentiment incroyable », affirme-t-elle, un peu émue. Le court-métrage a été tourné dans le château des ducs de Wurtemberg, une yorbe du centre-ville, à la paroisse Saint-Maimboeuf et le temple Saint-Martin, sans oublier la forêt de Courcelles.Ce sera une invitation à découvrir ou re-découvrir le patrimoine de la ville.

Le court-métrage, en plus d’être diffusé aux journées européennes du patrimoine sera aussi envoyé à des festivals de cinéma et de danse : « C’est une œuvre d’art qui mérite de voyager et cela permettra de faire voyager le patrimoine local », affirme Jeanne.

Jeanne Morel : danseuse, comédienne, chercheuse...

Membre du conseil international de l’Unesco, Jeanne travaille dans les milieux extrêmes et en apesanteur. En parallèle d’études de philosophie par correspondance à Oxford, elle mène des recherches entre art et science sur le corps et sa captation en microgravité. Elle travaille avec les agences spatiales européennes. Depuis 2019, elle travaille également avec Paul Marlier (co fondateur du court-métrage) et l’astronaute François Clervoy « afin de lier les humains à leur système solaire par le biais de l’art ».

Elle est aussi comédienne. Après avoir étudiée le théâtre à Barcelone, elle a aussi joué pour le cinéma et la télévision espagnole. Elle est à l’initiative de nombreuses performances pour les musées et fondations européennes.

Nos derniers articles

Belfort : l’ultimatum de Damien Meslot envers l’Education nationale

Damien Meslot annonce quitter un dispositif commun avec l’Éducation nationale et l’État qui permet de mettre des moyens supplémentaires dans les quartiers prioritaires. La raison : la fermeture de 9 classes à Belfort. Une annonce qui agace profondément certains élus.

Des élus RN brandissent des affiches anti-immigrés en plein conseil régional

La présidente socialiste du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a annoncé jeudi son intention de porter plainte pour "incitation à la haine" contre des élus du Rassemblement national qui ont brandi des pancartes anti-immigration en séance plénière.

FCSM : « Le bouclage financier de la saison 24/25 ne posera aucun problème »

Pierre Wantiez, président délégué du FCSM était invité au conseil communautaire de Pays de Montbéliard Agglomération mercredi 10 avril. Les élus ont acté un soutien d’un million d’euros afin d’entrer dans la société coopérative d'intérêt collectif, en faveur du centre de formation et de la section féminine. L’occasion de refaire un point sur la santé du club.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts