Le Trois –

PUB

MAIA : quand l’industrie rencontre les arts dans le nord Franche-Comté

Les Maia, une biennale d'arts dans le nord Franche-Comté, portée par le réseau Appel d'Aire (©DR).

Ce sont deux mondes qui semblent si distants. L’art et l’industrie. Et pourtant. L’un s’est et se nourrit de l’autre. C’est ce que va mettre en exergue, du 9 mai au 9 juin, la nouvelle biennale d’arts du nord Franche-Comté, Les Maia, porté par le club d’entreprises Appel d’Aire. Rencontre.

Ce sont deux mondes qui semblent si distants. L’art et l’industrie. Et pourtant. L’un s’est et se nourrit de l’autre. C’est ce que va mettre en exergue, du 9 mai au 9 juin, la nouvelle biennale d’arts du nord Franche-Comté, Les Maia, porté par le club d’entreprises Appel d’Aire. Rencontre.

Il n’y a pas de lézard ! Finalement si, sur le logo de cette manifestation culturelle, qui puise son inspiration dans cette civilisation précolombienne d’Amérique centrale que sont les Mayas. Un lézard, qu’il faudrait plutôt lire ainsi : « Les arts ». MAIA, pour Les mondes de l’art et de l’industrie associés. Autrement dit : quand l’art s’invite chez les industriels. Telle est l’ambition du club d’entreprises Appel d’Aire, porté par Irène Maire Ballay, qui anime ce projet de biennales artistiques en nord Franche-Comté, programmées du 9 mai au 9 juin.

En vieux français, l’industrie renvoie à « l’habilité employée à faire quelque chose », rappelle Irène Maire Ballay, co-dirigeante de la métallerie d’art Creation 1538, à Vieux-Charmont, que l’on distingue sur le bord de l’A36, et qui se définit comme une tisseuse de liens. « Jusqu’à ce jour, les univers de l’art et de l’industrie s’ignoraient, observe-t-elle. Aujourd’hui, ils se rejoignent et font vibrer leurs énergies à l’unisson. » En sanscrit, la Maya renvoie aussi à l’illusion. Et pour Irène Maire Ballay, l’art « dissipe » justement cette « maïa », pour co-créer et tisser des liens.

Ce projet répond à deux besoins. « Cela fait deux ans que les artistes souffrent », observe Irène Maire Ballay. L’idée est donc de leur offrir de nouveaux lieux pour exposer. Ensuite, l’idée était de valoriser l’industrie, qui « manque de visibilité », note la présidente d’Appel d’aire. « Il faut changer le regard des gens sur l’industrie et les dirigeants d’industrie », insiste-t-elle. L’artiste Christine Maffli d’ajouter : « Ces outils [industriels] permettent de faire de l’art. » Elle le sait bien, elle qui vient de concevoir un Coq pour l’Élysée (lire notre article), s’appuyant notamment sur des outils de découpe ou de pliage. Et elle prépare actuellement une Marianne pour la municipalité de Vieux-Charmont. Elle apprécie « marier ces deux mondes complètement différents », ajoute-t-elle. « Les Maïa travaillent la sensibilité, l’ouverture », embraie Irène Maire Ballay.

Pendant un mois, une quinzaine d’entreprises vont inviter des clients et des curieux à visiter leur projet artistique installé dans leur usine. Certains proposeront des artistes locaux, d’autres nationaux voire internationaux, tandis que d’autres afficheront des œuvres de l’Artothèque de l’Ascap, qui dispose d’un millier d’œuvres dans ses réserves. Ce sont des projets « complémentaires », relève celle qui est à l’initiative du mouvement. Parmi les entreprises partenaires : Cristel, Trinaps, HLP, MS Innov, Delfingen ou encore Daudey (programme à retrouver sur le site de l’évènement).

  • Dès le 9 mai. Renseignements : www.lesmaia.fr

Nos derniers articles

Belfort : des étudiants s’opposent fermement au déménagement de leur établissement

Les étudiants du département Carrières sociales de Belfort-Montbéliard vont devoir déménager, début 2025, pour que leur établissement soit rénové. Ils s'y opposent. Mauvaise isolation phonique, couloirs étroits, manque de place dans les salles, les étudiants dénoncent leurs conditions d'accueil dans le nouveau bâtiment.

Un mort dans un accident d’ULM près de Besançon

Un homme de 60 ans est décédé dans l'accident de son ULM mardi après-midi à Thise (Doubs), dans la banlieue de Besançon, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.

Fimu : 100 500 spectateurs à l’édition 2024

La 37e édition du festival international de musique universitaire (Fimu), organisée du 16 au 19 mai 2024, a réuni 100 500 spectateurs, contre 108 200 pour l'édition 2023.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts