Le Trois –

PUB

Les Eurockéennes rassemblent 125 000 personnes pour cette 33e édition

125 000 personnes ont participé à cette 33e édition des Eurockéennes. | ©Le Trois – Sam Coulon – illustration
125 000 spectateurs ont participé aux Eurockéennes de Belfort, du 29 juin au 2 juillet, a-t-on appris auprès de l’organisation à l’occasion d’une conférence de presse bilan. Une édition "normale" qui signe le retour du festival après des années chaotiques.

Après les années covid-19 et une édition 2022 amputée de deux soirées à la suite d’un orage supercellulaire, l’édition 2023 s’est déroulée sans anicroches. « C’est la première édition pleine depuis 2019 », replace Matthieu Pigasse, le président des Eurockéennes, juste avant le show très attendu d’Indochine, pour la clôture de cette 33e édition. « C’est l’édition du retour », ajoute-t-il, la qualifiant de « succès ».

Le président a souligné les « innovations » constantes du festival, avec des créations originales, citant le projet autour de l’esthétique Shatta ou encore Drag me. Jean-Paul Roland, directeur, a rappelé l’envie des Eurockéennes d’aborder la programmation avec « légèreté ».

Matthieu Pigasse n’a pas éludé « le contexte particulier » et « les tensions vives » qui agitent le pays depuis le 27 juin. « On a été frappé par le contraste entre les images reçues de l’extérieur et celles vues à l’intérieur [du festival] », a-t-il observé. Les festivals forment « une bouffée d’oxygène », a complété l’homme d’affaires. Il y avait “une communion, une fraternité visible”, a salué le président.

La scène locale, bien présente lors de cette édition avec huit groupes et notamment Aleister, Pogo ou encore Fallen lillies, a tenu ses promesses apprécie Kem Lallot, le programmateur. Et l’initiative autour du Campus étudiant est une réussite a salué Frédéric Adam, responsable du pôle partenariats. Cet accent sur la jeunesse était essentiel après ces années délicates.

Une attention particulière a été portée pour soutenir les Ukrainiens. Les festivaliers étaient notamment accueillis par un « bienvenue » ukrainien, qui trônait à côté des versions française, anglaise et allemande. Comme en 2022, quatorze réfugiées ont travaillé au catering du festival. Les Eurockéennes ont aussi proposé un stand à une association locale qui organise régulièrement des convois humanitaires, ainsi qu’au festival ukrainien Atlas, organisé normalement à Kiev. Depuis le début du conflit, le festival fournit un soutien logistique vers le front. Indochine et Pomme ont par exemple dédicacés des posters vendus par l’association. Gojira a même donné une guitare unique qui sera vendue aux enchères. Les fonds soutiendront les actions du festival. L’association Maïdan sans frontières, de Chaux, a aussi pu vendre des produits sur un stand, afin de financer des convois humanitaires.

Nos derniers articles

Peugeot passe au volant rectangulaire à partir de 2026

Peugeot va équiper un premier modèle de voiture d'un volant rectangulaire en 2026 avant de l'étendre à toute la gamme, a indiqué vendredi le chef de produit du constructeur, Jérôme Micheron.

Le tribunal reconnaît le “caractère professionnel” du burn-out d’un ancien salarié de Segula

Nordine El Mir a dénoncé ses conditions de travail à Segula Technologies, entreprise qu’il a quitté en 2020. Cette situation l’a conduit, alors, à se mettre en arrêt, pour burn-out. Celui-ci n’a pas été reconnu par la caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) au titre de la législation professionnelle. Le tribunal judiciaire de Montbéliard vient d’invalider cette décision.

Les Eurockéennes aménagent un city stade au camping

L’édition 2024 a un petit accent football pour les Eurockéennes, Euro 2024 oblige. Dans sa volonté de renforcer les animations au camping, le festival aménage un terrain de football où seront organisés trois tournois au cours du week-end. Accélération, crochet, feinte de tir… et but !

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts