Le Trois –

PUB

Fimu : Émile Bilodeau, le ton de l’engagement

Émile Bilodeau est le parrain de la 36e édition du Fimu. | ©Le Trois – Thibault Quartier
Portrait
Indépendance du Québec. Reconnaissance des populations autochtones. Engagements écologiques. Le parrain de l’édition 2023 du Fimu, Émile Bilodeau, est un homme engagé. Qui rassemble. Et qui transporte. Rencontre.

« Le Quebec, un pays qui n’en est pas un ! » En quelques mots, Émile Bilodeau, le Québécois et parrain de cette 36e édition du festival international de musique universitaire (Fimu), donne le ton. Au sens figuré. Et au sens littéral du terme. L’accent de la Belle Province chante à Belfort. Avec légèreté. Mais aussi conviction.

Le Canada compte plus de 38 millions d’habitants. Les Québécois sont 8,5 millions, dont 85 % sont francophones. « Nous sommes de petits guerriers de la culture francophone », sourit Émile Bilodeau, chanteur folk, pure produit des chansonniers québécois comme les Cowboys fringants ou Lisa Leblanc. Du haut de ses 26 ans, le verbe libre, jovial et volubile, il défend cette culture menacée par le marketing et les promotions nord-américains. « La Francophonie est aux mains d’Ottawa (la capitale fédérale, NDLR) », s’étonne-t-il, déplorant le recul du français dans les foyers, alors même que c’est une langue officielle. Il en est un ardent défenseur. Et il la fait vivre cette culture.

« Les miens, ce sont aussi les autochtones »

Mais son statut de porte-parole engage, selon lui. Et notamment vis-à-vis des populations autochtones, avec qui il multiplie les collaborations, à l’instar de l’artiste Kanen, qu’il invite à découvrir au Fimu (ses passages ici). Elle est originaire de la communauté autochtone innue d’Uashat mak Mani-Utenam, dans la province du Québec. « Il faut que les gens repartent en ayant vu ça », conseille l’artiste. Avec les communautés autochtones, Émile Bilodeau travaille sur de nouvelles sonorités, associe la nouveauté avec la tradition. Tout en relevant : « C’est fascinant de voir comment les traditions vivent encore. »

Lui-même représentant d’une minorité, il ne peut pas ignorer les difficultés de ces populations, cloîtrées dans des réserves. Il veut prendre conscience de « ses propres privilèges » pour dénoncer le racisme systémique dont sont victimes les autochtones insiste-t-il. « Les miens, ce sont aussi les autochtones », confie Émile Bilodeau, rappelant le rôle essentiel des Amérindiens dans l’implantation des Européens au XVIe et XVIIe siècle. « Il y a plein de belles histoires entre les autochtones et les Canadiens français. À nous de les mettre en valeur, estime-t-il. Ces gens nous ont permis de comprendre le territoire. » Ce féru d’histoire ne pouvait être que comblé par la cité du Lion, évoquant déjà, après seulement 24 heures à Belfort, les combats de 1870-1871.

Conférence à la CCI

Une masterclasse est organisée à la chambre de commerce et d’industrie le dimanche 28 mai à 14 h par Émile Bilodeau. Il parlera notamment de ses engagements écologiques, de la menace du dérèglement climatique et des effets sur les populations autochtones, avec la montée des eaux. Il évoquera aussi les projets de barrage, les autorisations du pouvoir fédéral de forages pétroliers.

Cette ouverture d’esprit, cette envie de partage et cette curiosité ne pouvaient que matcher avec l’esprit du Fimu. Et le voici à raconter sa rencontre avec un groupe géorgien, comme un symbole de ce que seul le Fimu peut façonner pendant quelques jours. Des rencontres. Des histoires. Des souvenirs. Cette singularité, il l’a mettra sur scène, ce dimanche, avec sa création originale, où il invite des amis, mais aussi des artistes locaux. « Tout le monde sera dans la lumière », promet-il.

S’il vient pour la première fois à Belfort, la France ne lui est pourtant pas inconnue. Il affiche au compteur une centaine de spectacles. Qui ne sont pas sans conséquence, assure-t-il sourire aux lèvres, en montrant un petit embonpoint naissant. « Qu’est-ce qu’on mange bien chez vous ! » justifie l’artiste. Et de conclure : « Tabernacle ! » Parfait pour donner le ton à cette 36e édition du festival international de musique universitaire.

  • Dimanche 28 mai, 20 h 45, création originale d’Émile Bilodeau, pour le Fimu, scène de l’Arsenal.

Nos derniers articles

Au monument aux morts, tout le monde se revendique du général de Gaulle

Les commémorations de l’appel du 18-Juin ont rassemblé autorités, élus et candidats aux élections législatives, ce mardi. La figure du général de Gaulle est souvent invoquée par les partis politiques. Et ils sont de plus en plus nombreux à revendiquer son héritage. Quitte à en oublier l’histoire. Reportage.

Michel Zumkeller dézingue Didier Vallverdu et revient en politique

L’ancien député Michel Zumkeller se positionne dans la campagne aux élections législatives anticipées, dans son ancienne circonscription. Il appelle à ne pas voter pour Didier Vallverdu. Et annonce qu’il lance un nouveau parti, qui sera présenté à la rentrée, afin de préparer les prochaines échéances électorales.

Nord Franche-Comté : l’inquiétude face à la pénurie de surveillants de baignade

La communauté de communes du Sud Territoire a poussé un cri d'alarme le 29 avril 2024. Elle dénonce un manque de maîtres-nageurs sauveteurs et de surveillants de baignade dans le territoire. Dans le nord Franche-Comté, ce n’est pas la seule zone à faire face à cette problématique.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts