Le Trois –

PUB

Discothèques : les professionnels favorables à un test de 12 heures

Thierry Fontaine, président du syndicat patronal Umih nuit.

Présenter à l’entrée des discothèques, un “test PCR ou antigénique de 48 heures, c’est peut-être insuffisant”, dit à l’AFP Thierry Fontaine, président du syndicat patronal Umih nuit, favorable à “une validité de 12 heures”, après que trois foyers de contaminations au Covid-19 ont été décelés depuis la réouverture des clubs, le 9 juillet.

Présenter à l’entrée des discothèques, un “test PCR ou antigénique de 48 heures, c’est peut-être insuffisant”, dit à l’AFP Thierry Fontaine, président du syndicat patronal Umih nuit, favorable à “une validité de 12 heures”, après que trois foyers de contaminations au Covid-19 ont été décelés depuis la réouverture des clubs, le 9 juillet, dont un à Mathay (notre article).

Êtes-vous inquiet après l’annonce de deux clusters dans des discothèques de l’Est, succédant à celui de Bordeaux mi-juillet? 

Oui nous sommes inquiets, mais nous avons renvoyé hier, à l’ensemble de la profession, le rappel des protocoles point par point, pour que ceux à qui ça avait échappé, se reprennent en main. À ma connaissance, à part au Hangar de Bordeaux où il y a eu un laxisme, le protocole a été parfaitement respecté. À Mathay, dans le Doubs, l’exploitant du Cario Club a respecté le protocole à la lettre : effondré, il a décidé de fermer pour une semaine, afin d’analyser les choses, de prendre du recul.  Aujourd’hui, nous pensons que le test PCR ou antigénique de 48 heures, c’est peut-être insuffisant, c’est trop long. Avec ce variant Delta, vous pouvez être en forme le lundi et malade le mardi. Nous voulons proposer de passer la validité de ce test, dans les discothèques, à 12 heures. Ça poussera les jeunes à se faire vacciner : ils vont se dire, “Se faire trifouiller les narines toutes les 12 heures pour aller en boîte, ça va être l’enfer”. Si nous fermons, cela va booster les fêtes privées et donc accélérer les contaminations.

Le pass sanitaire, en vigueur depuis le 9 juillet, fonctionne-t-il ?

Dans les discothèques tout le monde se scanne… contrairement aux restaurants, où peu de clients téléchargent le QR Code de l’établissement pour être tracés. De ce fait, dans les discothèques, on peut aller chercher le nombre de personnes qui ont été contaminées. Mais ces jeunes ont pu s’infecter ailleurs, dans un bar où la consommation debout est autorisée, par exemple. Rien ne prouve que ce soit chez nous. Vu l’augmentation actuelle des contaminations au Covid-19, nous ne sommes pas les seuls lieux de contamination. L’année dernière, la fermeture des discothèques n’a pas empêché la deuxième vague. Donc la vie des Français fait que, même sans discothèques, on se contamine. Et trois ou quatre clusters en discothèque depuis 15 jours alors que 500 clubs, sur 1 600 en France, ont rouvert, ça n’est pas monstrueux. Si le pass ne fonctionnait pas, on aurait 500 clusters, ce qui n’est pas le cas.  

Certaines discothèques laisseraient entrer des habitués sans vérifier leur pass sanitaire ?

Dans ce cas, j’appelle le Gouvernement à sanctionner. Si dans les enquêtes de l’agence régionale de santé (ARS), les jeunes disent “On ne m’a pas scanné et j’ai pu rentrer”, il faut sanctionner lourdement. On ne peut pas aujourd’hui, fermer toute une profession parce qu’il y a quelques brebis galeuses. Il faut cibler les mauvais élèves et il y en a, comme dans toutes les professions, et les fermer. Nous, les organisations professionnelles, nous ne voulons pas de punition collective, mais des punitions individuelles : chacun, dans son établissement, doit bien se comporter et les ARS doivent faire un travail d’enquête pour savoir si les protocoles étaient respectés, oui ou non. Si 40 ou 50 personnes disent la même chose, il n’y a pas de doute à avoir.

Nos derniers articles

Peugeot Motocycles : plus de deux mois de chômage pour les salariés

La CGT alerte. Peugeot Motocycles, à Mandeure, annonce plusieurs semaines d’arrêt complet de la production à la fin de l’été pour écouler les stocks de véhicules.

Montbéliard : l’usine d’incinération fait sa mue

L'usine d'incinération du pays de Montbéliard est en travaux pour 18 mois afin d'arrêter un des deux fours existants et de remplacer le deuxième. Avec trois objectifs : répondre aux nouvelles normes écologiques et énergétiques, produire un réseau de chaleur pour une partie de la Petite-Hollande et que l’usine soit autosuffisante en électricité.

Stellantis : le salaire de Carlos Tavares pourrait atteindre 36,5 millions d’euros

Les actionnaires du constructeur automobile Stellantis ont validé mardi à 70,2% des voix la rémunération du directeur général du groupe, Carlos Tavares, qui pourrait atteindre 36,5 millions d'euros pour l'année 2023 - un vote purement consultatif.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts