Le Trois –

PUB

Belfort : l’extension de la donation Maurice-Jardot doit sortir de terre en juin 2025

Entrée du musée par le square Letchen, vu par le maître-d’oeuvre Adelfo Scaranello. | ©Scaranello
Nouveauté
L’agrandissement de la donation Maurice-Jardot pour créer un pôle muséal à Belfort est en cours de création. Une première pierre a été posée ce vendredi 27 octobre, signant le début de 20 mois de travaux.

Autant d’oeuvres, pour trop peu de place. Aujourd’hui, le musée d’art moderne de Belfort, appartenant à la donation Maurice-Jardot, regroupe plus de 150 peintures, sculptures et dessins du XXe siècle. Mais toutes ne sont pas visibles par manque de place. Certaines sont exposées à la Tour 41 (les collections Beaux-Arts), tandis que les expositions temporaires sont installées Tour 46.

Le 17 mars 2022, le conseil municipal de Belfort a validé un projet architectural d’extension du musée d’art moderne. Avec cet agrandissement, l’idée est de regrouper toutes ces oeuvres, mêler art ancien et contemporain, avec des collections présentées à tour de rôle au rythme des expositions. « Cela est d’autant plus important que nous sommes reconnus pour nos collections. En 2022, nous avons battu notre record de fréquentation avec près de 380 000 visiteurs dans les musées, à la Citadelle et au Lion », détaille Damien Meslot, maire de Belfort (Les Républicains).

Ce vendredi 27 octobre, la première pierre a été posée. Les travaux ont pris du retard ; ils devaient commencer au mois de juin. 20 mois de travaux sont annoncés pour ce nouveau pôle muséal, situé dans un quartier qui semble se redynamiser, avec l’extension de 1 000 m2 du square Lechten, la création d’une résidence sénior et d’une résidence nommée « Les jardins du square ».

[ En images ]

Visuel du maître-d’oeuvre Aldelfo Scanarello

En elle-même, l’extension de plain-pied fera 950 m2. Elle a été imaginée par le maître-d’oeuvre Adelfo Scaranello, à Besançon. Elle paraîtra autonome du bâtiment principal, mais elle aura un lien fort avec une galerie souterraine par laquelle les visiteurs passeront. Il y a un an, lors de la présentation du projet, l’architecte insistait sur l’importance de fondre le bâtiment dans l’espace naturel du square. C’est un béton teinté de vert qui sera sur pied en 2025, qui utilisera la géothermie du sous-sol couplée à des pompes à chaleur pour le chauffage et le rafraîchissement du musée. 

3 grands espaces d’exposition verront le jour : une salle d’exposition temporaire de 316 m2 donnant sur rue, une salle d’exposition permanente de 318 m2 donnant sur le square, avec un espace dédié aux  beaux-arts, aux arts graphiques et au donateur Camille Lefèvre. Et un espace pédagogique de 60 m2. Dans ce nouveau projet, une salle en bois, adaptée en termes d’humidité et de lumière, sera conçue. Ensuite, la galerie enterrée reliant les deux bâtisses servira aussi de hall d’exposition. 

Parmi les collections qui intégreront le musée : quelque 6 900 œuvres dont les gravures d’Albrecht Dürer, des œuvres de Frédéric Auguste Bartholdi, des œuvres de Picasso, Chagall, Léger, Braque, une salle sur le paysage après l’impressionnisme, représentant l’orientalisme, le portrait et l’intime… Des estampes, des sculptures contemporaines et une salle sur le régionalisme. De quoi contenter les amateurs d’arts. 

Le coût des travaux annoncé en mars dernier de 5,3 millions d’euros, devra certainement être revu en raison de la hausse des coûts, explique le maire. Le soutien principal de ce chantier : la Région, qui finance à hauteur de quasi 2, 2 millions d’euros le projet d’extension. Avec d’autres aides de la Drac et du conseil départemental, le projet sera financé à 70% par les fonds de soutien et subventions, expliquait le maire de la ville l’an passé. 

Nos derniers articles

Vellescot : l’écloserie de Philippe Courtot, un savoir-faire en danger

Philippe Courtot est le seul pisciculteur de Franche-Comté à posséder une écloserie. Il devra bientôt prendre sa retraite. Son savoir-faire est en danger. Pour faire part de ses inquiétudes, il a convié préfecture et élus.

Fesches-le-Châtel : Cristel, la revanche de l’inox face à la menace PFAS

Numéro un des fabricants d’articles culinaires en inox, l’entreprise Cristel, localisée à Fesches-le-Châtel dans le Doubs, ne cesse de grandir depuis 2020. Rencontre.

Peugeot passe au volant rectangulaire à partir de 2026

Peugeot va équiper un premier modèle de voiture d'un volant rectangulaire en 2026 avant de l'étendre à toute la gamme, a indiqué vendredi le chef de produit du constructeur, Jérôme Micheron.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts