Le Trois –

PUB

Belfort : le fort de la Justice se prépare à une seconde jeunesse d’ici 2024

Manuel Rivalin est le président de l'association des Jardins du Fort.| ©Le Trois - EC
Reportage
Jardins d’artistes, exposition, visite guidée, le fort de la Justice, encore retranché il y a 3 ans, est en train de renaître avec le soutien de la Fondation du patrimoine et l’entrain amené par l’association des Jardins du fort.

Une petite marche de quelques minutes à peine, sur les hauteurs des Glacis, et voici déjà le fort de la Justice qui s’érige devant les yeux des quelques coureurs ce mercredi midi. Des filets le long des murs de la forteresse protègent les passants de potentielles tombées de pierres. Un passage voûté mène dans la cour intérieure de l’édifice. Là, tas de terres, de ferrailles et de pierres sont soigneusement érigés pour être triés. « On a encore beaucoup de travail, c’est vrai », plaisante Manuel Rivalin, président de l’association les Jardins du Fort. Cette association, il l’a  fondé pour ce fort. Pour le voir renaître, vivre, vibrer au rythme d’événements culturels. Choisi par le fonds impact de la Fondation du patrimoine, le fort subit des travaux d’envergure, lancés grâce à une subvention de 240 000 euros (lire notre article). Le projet a emballé. Pour le faire découvrir, Manuel Rivalin se lance dans une visite guidée du fort.

« Si nous avons tellement de choses à trier, c’est parce que le fort était habité dans les années 50, après la guerre.» Ressort de lits, chaussures, gazinières, beaucoup d’objets ont été récupérés. Depuis, le fort est squatté régulièrement pour des fêtes, ce qui cause des dégâts assez récurrents. Côté gauche de la cour, de grands espaces verts, encore sauvages, où poussent des fleurs et des herbes de toutes sortes. « On n’y voit plus rien, mais tout l’espace est balisé pour créer de véritables jardins d’artistes autour du fort. Cela restera dans l’esprit : un jardin non pas à la française, mais quelque chose d’assez sauvage, avec des plantes vivaces qui résistent aux fortes chaleurs. » Le plantage est prévu pour l’automne pour en faire profiter les visiteurs dès le printemps prochain.

Direction l’intérieur du fort, avec toutes ses surprises. Face à la cour, d’immenses espaces voûtés, où trônent déjà les oeuvres de plusieurs artistes. Des étudiants de l’école d’art sont sur place. « C’est un lieu de vie. » L’ambition n’est pas de rénover entièrement le fort. Il est de le sécuriser pour permettre les balades des visiteurs, autour des jardins d’artistes et de plusieurs projets culturels : exposition, démonstration, visite. En ce moment, ce sont les oeuvres de Zélie Noréda, photographe qui sont exposées à l’intérieur et à l’extérieur du fort, notamment connue pour son travail sur les Eurockéennes de Belfort (lire notre article).

Pour rendre ce projet possible, plusieurs chantiers sont en cours : l’aménagement des jardins, le déblaiement de la cour, la sécurisation du passage voûté de l’entrée, la re-création d’un escalier, également. « C’est important qu’on le fasse. Depuis le haut du fort, il y a une vue absolument exceptionnelle, à 360°. » 

Le loto du patrimoine dans le viseur

En attendant, les six adhérents actifs des Jardins du Fort et quelques bénévoles actifs, aidés par des étudiants d’école d’art, les scouts encore d’autres associations rénovent peu à peu. Au cour de la balade, Manuel Rivalin désigne un autre passage voûté, assez bas de plafond. « Ici, tout était bouché par de la terre et des pierres. Avec les bénévoles et des pioches, nous avons déblayé le plus gros. » Accroupi, il se dirige vers plusieurs salles du fort. « Ici, il y avait les stockages de poudre. Avec la hauteur sous plafond, il y a de quoi exposer plusieurs oeuvres. » Alors qu’il se dirige vers une autre salle entièrement dans la pénombre, il explique : « J’ai trouvé des lampes torches qui n’éblouissent pas pour que les visiteurs puissent admirer une exposition, qui sera entièrement en noir et blanc. » Dans la salle d’après, un dispositif a été mis en place pour que de la musique se déclenche lorsque les visiteurs entreront.

Sur les pourtours du château, en lisière de forêt, se cachent les oeuvres de Zélie. « On pourra imaginer des sculptures dans les bois, des concerts ou des représentations par ici. On pense aussi à mettre une immense toile tirée en tissu. » . Les idées ne manquent pas. 

Mais pour envisager de plus grosses transformations, outre la sécurisation du site et les jardins, il faudra attendre le loto du patrimoine. Le président y a postulé dans le cadre d’un fond attribué à un projet par département. Il attend cette réponse phare pour la fin d’année. Cela permettrait de s’attaquer à l’étanchéité du toit, pour préserver la bâtisse, vieille de 300 ans. Cela pourra aussi permettre la création d’un belvédère pour admirer la vue. À terme, Manuel Rivalin voudrait que le site puisse avoir des visites libres avec l’application de la ceinture fortifiée (voir notre article), avec des panneaux, etc. S’ils gagnent le loto, alors le belvédère sera aussi envisagé. Mais patience. « Avec des projets comme celui-ci, j’ai appris la lenteur. » plaisante-t-il. Une ouverture au public est prévue ce samedi 17 juin mais aussi le 17 septembre, pour les journées du patrimoine.

« Tu feras ça quand tu auras du temps »

Originaire des Vosges, Manuel Rivalin habite depuis 25 ans à Montbéliard. Il est juriste de formation. « Mon travail m’a amené à travailler sur la ceinture fortifiée de Belfort et sur les forts. » Celui-ci le passionne, car il s’agit du moins connu. « Jusqu’en 2020, le fort était muré. Le camp retranché. Ce fort, personne ne le connaît. Pourtant, le patrimoine est superbe entre les jardins, la vue, l’histoire. » En 2020, il décide de fondé cette association après avoir eu le soutien de la mairie durant l’hiver 2019. « C’est devenu un hobby », explique-t-il.

Nos derniers articles

Héricourt : mais que se passe-t-il chez Gaussin ?

Procédures judiciaires en cascade. Blocage de matériel. Déclarations dans la presse. Manœuvres de déstabilisation. Depuis janvier, le groupe Gaussin et sa filiale Metalliance sont au cœur d’un imbroglio économico-financier. L’entreprise, experte en annonces grandiloquentes ces dernières années, est en péril. Retour, sur les grandes dates des cinq derniers mois, pour cerner les enjeux.

Pays de Montbéliard : la bourse aux matériaux, le bon plan pour particuliers et artisans

13 entreprises répondent présentes à la première édition de la bourse aux matériaux dans le pays de Montbéliard. L'occasion pour les artisans de vendre leur stock de chutes et pour les bricoleurs de s’approvisionner à petits prix.

Belfort : des étudiants s’opposent fermement au déménagement de leur établissement

Les étudiants du département Carrières sociales de Belfort-Montbéliard vont devoir déménager, début 2025, pour que leur établissement soit rénové. Ils s'y opposent. Mauvaise isolation phonique, couloirs étroits, manque de place dans les salles, les étudiants dénoncent leurs conditions d'accueil dans le nouveau bâtiment.

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts