Le Trois –

PUB

Belfort : la compagnie du théâtre des marionnettes, des projets plein la tête

Festival des marionnettes théâtre

Le théâtre des marionnettes est un incontournable du paysage belfortain. Depuis le 11 février, la compagnie foule les planches avec de nombreux artistes à l’occasion du festival international de marionnettes. L’occasion de refaire un point sur les projets, les envies, les ambitions de cette compagnie familiale présente depuis plus de 40 ans.

Le théâtre des marionnettes est un incontournable du paysage belfortain. Depuis le 11 février, la compagnie foule les planches avec de nombreux artistes à l’occasion du festival international de marionnettes. L’occasion de refaire un point sur les projets, les envies, les ambitions de cette compagnie familiale présente depuis plus de 40 ans.

« Les planètes s’alignent », se réjouit Jean-Paul Lang, fondateur du théâtre des marionnettes. Il y a 41 ans, il lançait sa compagnie, avant d’être rejoint par sa compagne, Natacha. Son fils, Antonin, est maintenant son relai fidèle. La recette familiale : conserver un public belfortain dévoué tout en « ne se reposant jamais sur [leur] laurier », selon les termes d’Antonin.

Les projets sont nombreux, et concernent tout d’abord le festival. Cela passe par de nouveaux partenariats, notamment avec le Granit pour la première année. « Cela nous permet de jouer et faire jouer sur de grands plateaux, mais aussi d’avoir un mélange de publics plus important », se réjouit Antonin Lang. A cette occasion, les artistes se sont déplacés en nombre. Venant de l’association des marionnettistes de France, de Genève, ou encore de Marseille.

Le théâtre des marionnettes se nourrit aussi de nouvelles envies : celle, par exemple, de dévouer les spectacles à un public plus adulte, avec des pièces comme Invisible Land, qui traite du sujet des migrants. « Les spectacles peuvent être magiques pour les adultes. Nous voulions montrer cela et casser les clichés », expose Antonin Lang. Des moments qui ont plu : la plupart des concerts ont fait tabac. « Même si nous avons aussi ressenti une baisse de fréquentation, elle n’a pas été aussi forte que celle de 25% décryptée dans le monde de la culture. Le pré-bilan est positif », expose Antonin Lang.

Devenir un lieu incontournable

Au-delà de l’édition de cette année qui se terminera le 20 février, la compagnie familiale veut projeter le festival comme un moment incontournable de l’art marionnettiste en France. « Cette année, nous avons franchi une étape avec ces projets. Mais nous voulons aller encore plus loin. » En poussant plus loin la communication, tout d’abord : « Le but est de faire du festival un lieu emblématique et un moment incontournable en France. Cela permettra aux professionnels de venir et repérer les compagnies présentes pour d’autres spectacles », expose Antonin Lang. Parce que l’âme du théâtre des marionnettes, c’est aussi d’accompagner d’autres artistes dans leur parcours. « C’est ce qui m’avait séduit en arrivant. La compagnie défend son art tout en défendant et valorisant l’art de la marionnette en général », narre Eric Heuberger, employé récemment par le théâtre.

 Le théâtre des marionnettes a pour projet de développer une académie (créée déjà début octobre). « Nous sommes en gestation pour le moment. Nous avons besoin de nous nourrir des rencontres pour identifier les besoins », analyse Antonin Lang. En ce sens, une journée d’échange est organisé ce jeudi 18 février avec de nombreux professionnels de l’art marionnettiste. « Ce qu’on veut, c’est créer une belle énergie pour les années à venir, pour accompagner d’autres artistes et pousser le projet toujours plus loin. » Il poursuit : « En fait, des projets, nous en avons pleins : au niveau européen, au niveau de la création. Nous sommes toujours dans l’amélioration pour chercher à faire grandir notre projet. Finalement, ce qui nous manque le plus, c’est le temps. »

Antonin évoque un label, créé par l’Etat pour être reconnu comme lieu emblématique de cet art. Mais pas question. « Notre force, c’est la famille. En se labellisant, nous devrions changer de directeurs régulièrement. Nous voulons rester une compagnie familiale, coûte que coûte. Nous trouvons toujours d’autres cases pour grandir et développer notre art », expose fièrement Antonin.

Jean-Paul, Natacha, Antonin et Eric lors du festival.

Les trois coups de cœur du week-end d’Antonin

Entrelacs : « C’est un spectacle pour les tout petit. Il est sonore, visuel, doux. » A voir le 19 février (14h30 et 16h30) et le 20 février (11h et 14h30)

La tristesse de l’éléphant : « C’est une création qui sera joué pour la première fois autour d’une histoire d’amour et de l’amour du cirque. » A voir le 19 février (17h)

La petite casserole d’Anatole : « Un spectacle identifié, d’une grande qualité, qui traite du handicap. » A voir le 20 février (14h30 et 16h30)

Nos derniers articles

Peugeot passe au volant rectangulaire à partir de 2026

Peugeot va équiper un premier modèle de voiture d'un volant rectangulaire en 2026 avant de l'étendre à toute la gamme, a indiqué vendredi le chef de produit du constructeur, Jérôme Micheron.

Le tribunal reconnaît le “caractère professionnel” du burn-out d’un ancien salarié de Segula

Nordine El Mir a dénoncé ses conditions de travail à Segula Technologies, entreprise qu’il a quitté en 2020. Cette situation l’a conduit, alors, à se mettre en arrêt, pour burn-out. Celui-ci n’a pas été reconnu par la caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) au titre de la législation professionnelle. Le tribunal judiciaire de Montbéliard vient d’invalider cette décision.

Les Eurockéennes aménagent un city stade au camping

L’édition 2024 a un petit accent football pour les Eurockéennes, Euro 2024 oblige. Dans sa volonté de renforcer les animations au camping, le festival aménage un terrain de football où seront organisés trois tournois au cours du week-end. Accélération, crochet, feinte de tir… et but !

Découvrez aussi

Accédez rapidement à une sélection d’articles locaux, proche de chez vous dans le Nord Franche-Comté

letrois articles

Soutenez Le Trois

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté! Letrois.info vous propose de l’info locale de qualité pour vous aider à comprendre les grands enjeux de la région de Belfort-Montbéliard-Héricourt, qui constitue un bassin économique et un bassin de vie au-delà des frontières administratives.

Le saviez-vous ?
Votre don est défiscalisable à hauteur de 66%.
En savoir plus

Newsletter

Recevez par email les principales
actualités du nord Franche-Comté,
ainsi que l’information « À la Une » à ne surtout pas manquer !

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus, consultez la page des données personnelles

Proche de chez moi

Retrouvez les derniers articles en lien avec votre commune

Partout avec moi

Téléchargez notre application sur votre smartphone et restez informé !

Petites annonces immobilières

Toutes les annonces de nos agences partenaires

Kiosque

Retrouvez tous les hors-séries de la rédaction autour du nord Franche-Comté.
Emplois, immobilier, industrie… tous les sujets qui vous concernent !

Nouveau

Agenda

Retrouvez l’agenda des sorties, des animations, des spectacles, des expositions, des fêtes et des manifestations sportives dans le nord Franche-Comté.

PUB
Outils d’accessibilité
Rechercher

Plus de résultats...

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Même gratuite,
l'info a un prix

Aidez-nous à installer et développer un site d’informations en accès gratuit dans le nord Franche-Comté !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 60% sur vos impôts