[Témoignage] « Vivre son anniversaire en confinement, c’est… conceptuel »

Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel |

ln(jean)

Le Condorcet à résidence.-  Les témoignages se poursuivent au lycée Condorcet de Belfort, pendant cette période de confinement. Morceaux choisis, en chroniques, par une lycéenne, de sa vie de confinée, avec frères et sœurs.

#1

« Au secours ! Mon frère me court après avec sa tatane en 49 pour me taper ! Rien ne va plus en confinement ! Ça n’avait pourtant pas si mal commencé… Déjà, on travaille à la maison, et ça, malgré tout ce qu’on peut dire, ça a quand même des avantages :

1) On peut écouter de la musique en travaillant, pour se motiver

2) Quand on est en visioconférence, on peut aller aux toilettes sans que les profs ne s’en rendent compte

3) Si on a la flemme de répondre à une question d’un prof, en visio, il suffit de dire : « krrchkrch…Monsieur, ça capte pas très bien !…krchkrrch « 

C’est quand même des avantages non négligeables ! Il suffit de regarder les côtés positifs, et on vit mieux son confinement ! Mais le problème, c’est la cohabitation avec les frères et soeurs… Ça, c’est la partie compliquée du confinement… Figurez-vous que le soir, vers 23h, parfois mon frère se dit : « Tiens, si je jouais du trombone ! » Le problème, c’est que sa chambre est en dessous de la mienne, et on ne peut pas dire que l’isolation entre nos chambres soit la meilleure qui existe… Entre ça, et les test culinaires de ma soeur, on ne peut pas dire que la vie soit calme ! L’autre jour, elle a voulu faire des gnocchis de pomme de terre. Tout allait bien, jusqu’à ce que son plat ne sorte du four, et qu’elle nous annonce qu’elle n’avait pas fait des gnocchis, mais une surprise gratinée aux patates… Je vous laisse imaginer la tête du plat…Heureusement, c’était comestible, voire presque bon ! Enfin bref, il faut relativiser un peu, on n’a pas la pire des situations non plus ! Et puis comme ça, quand on sera vieux, on pourra dire à nos petits enfants : « Te plains pas, moi j’ai vécu en confinement un jour ! » »

#2

« Bon… le confinement…. Qu’on se le dise, c’est pas le bonheur. Surtout de vivre son anniversaire en confinement, c’est… conceptuel. On ne peut rien faire de spécial, c’est juste un jour comme les autres où on se dit : « Tiens, aujourd’hui je prends un an ! Yes, on se rapproche un peu plus de la mort ! Joie et bonheur ! » Que des pensées positives quoi ! Heureusement, on peut quand même faire un barbecue et un bon gros gâteau pour fêter ça… 

Sinon, on a atteint le mois de confinement ! Bravo ! ( Ah non, c’est pas comme si on avait un million d’abonnés en fait…c’est moins stylé ). Plus que jusqu’au 11 mai et après ce sera fini ! Mais même si on a tous l’impression que le 11 mai, on va pouvoir voir tous nos amis, se balader dans les parc, et faire plein de trucs cools, bah, désolée de vous décevoir, mais en fait non… On va juste devoir retourner en cours ! Mais en vrai, ça va quand même faire du bien (même si c’est pour retourner en allemand et apprendre à dire « ich bin ein Kartoffelsalat »! ) »

Ceci vous intéressera aussi
Les bonus « scandaleux » attribués à Larry Culp, P-DG de General Electric
Les élus belfortains sont inquiets de la situation à General Electric, à Belfort.

La CFE-CGC de General Electric a organisé une conférence de presse, ce mardi midi, pour réagir aux annonces concernant les Lire l'article

Covid-19 : Damien Meslot propose de créer un centre de vaccination au Phare
Covid-19, vaccin, vaccination

Les premiers vaccins contre la covid-19 arrivent dans le nord Franche-Comté cette semaine. Ils seront stockés dans le super-congélateur de Lire l'article

Belfort : le centre de vaccination contre la covid-19 confirmé au Phare
Gymnase le Phare, à Belfort.

Le Phare va devenir centre de vaccination contre la covid-19. | ©Google street view L’installation d’un centre de vaccination au Lire l'article

Belfort : contre le covid 19, un « vaccinodrome » au Phare
La campagne de vaccination débutera dans les Ehpad de Bourgogne-Franche-Comté dès début janvier. Image par Tumisu de Pixabay

Le gymnase le Phare à Belfort accueillera à partir de mardi un centre de vaccination contre le covid 19. Un Lire l'article

Contenus sponsorisés


Défilement vers le haut