[Loisirs] On a testé, en famille, l’activité “Traces et Indices” à la Damassine

Quand on a des férus de nature à la maison, il est un moment où la théorie dans les livres ne suffit plus. Alors Fleur a décidé de s’inscrire en famille à une sortie 1,2,3 Nature organisée par la Damassine afin d’enrichir ses connaissances et d’arpenter le terrain pour les appliquer. 

Quand on a des férus de nature à la maison, il est un moment où la théorie dans les livres ne suffit plus. Alors Fleur a décidé de s’inscrire en famille à une sortie 1,2,3 Nature organisée par la Damassine, à Vandoncourt, afin d’enrichir ses connaissances et d’arpenter le terrain pour les appliquer. 

La faune sauvage n’est pas des plus évidentes à observer, surtout lorsqu’on est accompagné de petits enfants bruyants et pleins d’énergie. Oiseaux, chevreuils, sangliers, lapins, hérissons : c’est tout un petit monde forestier difficile à trouver et à approcher. Pourtant, en ouvrant bien les yeux, on peut tout de même découvrir de nombreuses traces de leurs passages et habitudes de vie.

En ce samedi, la neige était annoncée sur Vandoncourt et les anoraks et bonnets étaient requis. Ainsi que les bottes en caoutchouc, il avait beaucoup plu la veille. Mais autant la boue que la neige annonçaient des conditions idéales pour suivre l’atelier “Traces et indices”. Nous sommes trois familles à se présenter à la Damassine, et une fois encore, l’accueil y est chaleureux. A l’image de ce grand bâtiment aussi rustique que convivial. 

Nous commencerons l’atelier par un peu de théorie à l’intérieur. Un premier tour nous permet de contempler l’exposition actuelle qui traite de la vie souterraine : animaux, insectes, bactéries, champignons, racines, livrent leurs secrets.

Ensuite, l’animateur, Benjamin, questionne les enfants sur les différentes traces que les animaux peuvent laisser dans la nature : traces de pattes mais aussi restes de nourriture, touffes de poils accrochées aux barbelés, terriers, coulées et fouissures, pelotes de réjection… Les parents ne seront pas en reste, il est sûr que nous repartirons plus riches de connaissances et de vocabulaire !

Et c’est parti pour une chasse aux empreintes : l’animateur a caché 10 cartes illustrant des traces de pattes dans toute la Damassine et, en famille, nous sommes chargés de les trouver et de les identifier. Il aura bien pris soin de nous fournir un document avec des clés d’identification, car allez savoir de vous-même si ces petites pattes-là sont celles d’une martre ou d’un écureuil ?

Place ensuite à un peu de travaux pratiques : nous allons fabriquer un empreintoscope. Ce sont de petites cartes plastifiées et reliées à découper, que l’enfant pourra emporter avec lui à chaque sortie, et ça c’est un bel outil avec lequel nous ne pensions pas repartir !

Et pour finir, il est temps d’aller fouler les chemins, riches de toutes ces nouvelles connaissances et avides de découvrir en vrai ces fameuses traces.

L’animateur prend soin de préciser qu’il faut parfois accepter de repartir bredouille. La nature fait bien ce qu’elle veut. Les animaux seront passés ou non. La pluie aura tout effacé ou non. Et là, nos petits explorateurs de s’élancer sur les sentiers et de commencer la découverte par un moment magique : trois chevreuils détaleront sous nos yeux dans le champ d’à côté. Il ne nous reste plus qu’à aller chercher dans la boue, leurs empreintes. 

Et puis, par ici un nid de merle, par là une noisette grignotée, de l’autre une sente bien tracée, et tout en haut de la colline, de grosses empreintes de sanglier, et des enfants qui devront apprendre à être attentifs, à ouvrir grand les yeux et ne pas poser les pieds n’importe où !

La chasse aux trésors aura été fructueuse et c’est bien la première fois que nous repartons, non les poches pleines de trouvailles mais l’esprit plein d’émerveillement.

Et toujours la même idée en tête : mieux connaître la nature, pour mieux la protéger.

D’autres ateliers fantastiques vous attendent dans les Maisons de la Nature, pour les petits mais aussi, et pour beaucoup, pour les adultes : taille de fruitiers, ateliers cuisine, ateliers upcycling, identification de champignons, sorties botaniques…

Ceci vous intéressera aussi
[Jardin] La tondeuse : polémiques et alternatives

 Cette semaine, Fleur (retrouvez ici toutes ses chroniques) aborde les aspects utiles des herbes hautes et donne quelques alternatives pour Lire l’article

[Zéro déchet] Fabriquer soi-même son nettoyant multi-usages

Il suffit d’arpenter les rayons de produits ménagers pour en avoir la tête qui tourne. Tant de sortes, qui vous Lire l’article

[Loisirs] Les lectures de l’été #2

Le week-end s’installe. Les beaux jours sont de retour. Et les envies de bouquiner sur un banc dans un parc Lire l’article

[CUISINE SAUVAGE] Quand les fleurs de sureau se laissent déguster !

Le sureau est un arbre répandu dans nos taillis et en lisière  de forêt. En cette mi-mai, il démarre sa Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal