[Fait maison] Confectionner son baume au calendula

L’autre nom du calendula est le souci, et pourtant, tout au contraire, cette plante apaise son lot de tracas. Cette semaine, Fleur (retrouvez ici toutes ses chroniques) vous propose de confectionner vous-même votre baume au calendula pour dire adieu à bien des soucis !

L’autre nom du calendula est le souci, et pourtant, tout au contraire, cette plante apaise son lot de tracas. Cette semaine, Fleur (retrouvez ici toutes ses chroniques) vous propose de confectionner vous-même votre baume au calendula pour dire adieu à bien des soucis !

Ce baume est le baume des familles. Facile à réaliser, avec quelques ingrédients de base, il est utilisable par tous. Depuis l’antiquité, le souci est cultivé et utilisé pour soulager les irritations de la peau.

Calendula vient du latin calendes et renvoie au calendrier romain. Par extension, le calendula est donc la “fleur de tous les mois” et voilà qui est vrai, tant parce qu’elle fleurit sans discontinuer mais aussi car elle nous accompagne lors des quatre saisons.

Le baume au calendula soigne autant les gerçures de l’hiver que les coups de soleil de l’été, l’eczéma des pollens de printemps que les griffures de l’automne.

Ses vertues réparatrices et apaisantes conviennent à tous, autant aux bébés et leurs petites fesses sensibles qu’aux tracas des adultes : cicatrices, callosités, brûlures, crevasses aux mains, piqûres d’insectes, acné, varices… Sans oublier nos animaux de compagnie : une truffe abîmée, un coussinet blessé et le baume aidera à cicatriser. D’autant que les autres ingrédients du baume, la cire d’abeille et la lanoline, créent un film protecteur qui va isoler les plaies de la terre, l’humidité, et empêcher que le bobo empire.

À s’offrir ou à offrir pour les fêtes, ce baume est un allié sûr. Une petite quantité suffit, à conserver dans un petit pot en verre à laisser à portée de main à la maison ou dans le sac à main comme baume à lèvres par exemple. Si votre usage est ponctuel ou modéré, pensez à ajouter quelques gouttes de vitamine E pour prolonger sa conservation ou le garder au réfrigérateur. 

La recette ? Elle est on ne peut plus simple : il suffit de faire fondre les quatre ingrédients au bain-marie et les couler dans un pot en verre avec couvercle préalablement ébouillanté. 

Ceci vous intéressera aussi
Nord Franche-Comté : qu’ont voté les députés sur la constitutionnalisation du droit à l’avortement ?

3 votes pour. 2 votes contre. Dans le nord Franche-Comté, les élus de gauche et de droite se sont unis Lire l’article

Le fonds Maugis a fléché 37 millions d’euros vers 15 entreprises

Les membres du fonds Maugis ont visité des entreprises ayant bénéficié de l’accompagnement. Et de se rendre compte, sur le Lire l’article

Europe Ecologie Les Verts fustige l’immobilisme du Pôle métropolitain 
Les ambitions du pôle métropolitain.

Le groupe EELV nord Franche-Comté plaide pour un arrêt de la guerre des clochers entre Belfort et Montbéliard pour pouvoir Lire l’article

Le collectif Nous Toutes 90 se prépare pour sensibiliser le nord Franche-Comté 

Sensibiliser, former, déconstruire. Voici les mots d’ordre du collectif Nous Toutes 90 qui se déploie désormais dans le nord Franche-Comté. Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal