[Confinement] Les bons plans des conquérantes pour soutenir les producteurs et commerces locaux #3

Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel : 2 lignes maximum | Texte carrousel |

La signature de Cécile et Lucie, les blogueuses d'À La Conquête de l'Est.

Jamais elles ne nous abandonnent ! Pendant le confinement, Cécile et Lucie dévoilent une nouvelle fois leur solidarité envers ces acteurs qui façonnent notre territoire et font sa richesse. Tous les 15 jours, elles proposent des bons plans pour soutenir des producteurs locaux ou des commerçants, à qui vous pouvez commander à emporter par exemple ou qui livrent. Une manière de soutenir ceux qui se retrouvent en difficulté pendant cette période si difficile. Après avoir présenté les produits de beauté Hello my bio à Mathay et le glacier-pâtissier Erhard avec son magasin d’Andelnans, place au restaurant japonais MA-RU à Montbéliard et la boutique vintage Il était une fois, en vieille-ville à Belfort.

MA-RU, japonais à Montbéliard

Amateurs de cuisine japonaise, si vous ne connaissez pas encore ce restaurant, il faut vite corriger ça ! Et même pendant cette période où les restaurateurs sont fermés, MA-RU continue de nous régaler avec des plats à emporter.

Situé rue de Belfort, à Montbéliard, ouvert depuis quelques mois, à peine, la porte franchie que le voyage commence. D’une ambiance simple, intime, faite de bois et de couleurs neutres, d’étagères où on retrouve des alcools locaux, de l’épicerie fine mais surtout une belle collection de céramiques japonaises pour, pourquoi pas, reproduire les cérémonies du thé comme au Japon.

Mais l’intérêt de ce restaurant réside dans l’assiette. On passe déjà un petit moment à se décider quoi manger, très peu de sushis ou mais ici mais plus des plats traditionnels comme des takoyaki (boulettes de poulpes), karaage (poulet frit), des yakitori (brochette de poulet au fromage), des donburis, des bentos et pourquoi pas vous laisser tenter par de délicieux mochis faits maison en desserts.

Ce qui fait aussi que c’est un de nos endroits coups de cœur, c’est la gentillesse de son maître des lieux. Un grand enfant qui a grandi avec Dorothée et les mangas, une passion qui l’a habitée jusqu’à plusieurs voyages en Asie, pour s’imprégner de cette culture, de cette gastronomie et nous la rendre avec tout son cœur !

> Renseignements : https://maru-montbeliard.eatbu.com/?lang=fr

Il était une fois, Belfort

S’il y a bien un courant qui revient à la mode ces derniers temps, c’est la seconde main, le vintage, les vêtements d’occasion, les vieilles babioles qui deviennent tendance. Chiner, fouiner, rechercher le graal de l’occasion, c’est ce que propose Alexandra Sophie dans sa petite boutique belfortaine de la vieille ville.

Elle aime parcourir les brocantes, les vides greniers, récolter des pépites résolument hors du temps, des pièces uniques que ce soit des vêtements (les blousons Lévis avec col moumoute sont tellement mais tellement chouette !), des meubles (leur fauteuil Emmanuelle est une de leurs pièces maîtresses) ou de la vaisselle, des Dame Jeanne, des bougies, les fameuses carafes d’eau la Belfortaine qui partent comme des petits pains. Entrez dans cette boutique et vos yeux s’écarquillèrent comme si vous rentriez dans le paradis de la chine ! Et question prix, on est dans un bon rapport qualité prix au vu des pièces parfois rares.

> Renseignements : https://www.facebook.com/iletaitunefoisbelfort/

Ceci vous intéressera aussi
Automobile: Stellantis affiche une rentabilité record au premier semestre

Le groupe né de la fusion de PSA et de Fiat-Chrysler annonce ce mardi un bénéfice net de 5,9 milliards Lire l'article

Hôpital Nord Franche-Comté: les syndicats appellent à la grève
Filtrage des visites pendant la période de plan Blanc, en novembre 2020, à l'hôpital Nord-Franche-Comté.

Plusieurs syndicats ont décidé de faire front commun pour manifester sur le parvis de l’hôpital de Trévenans ce jeudi 4 Lire l'article

Manifestation des soignants à l’hôpital Nord Franche-Comté : les anti-passe en renfort

Jeudi 5 août, les syndicats de la CGT, CFDT et CNI ont manifesté sur le parvis de l’hôpital. Très peu Lire l'article

Le passe sanitaire désormais obligatoire dans les établissements de santé du Nord Franche-Comté

Il est désormais nécessaire de disposer du passe sanitaire pour se rendre dans les établissements de soins du Nord Franche-Comté, Lire l'article

Défilement vers le haut