Violences à Dijon : cinq nouvelles interpellations

Violences à Dijon: nouvelles fouilles aux Grésilles, huit interpellations

Cinq autres personnes ont été interpellées dans le cadre de l’enquête sur les violences survenues du 12 au 15 juin à Dijon, a-t-on appris jeudi de source proche du dossier.

(AFP)

Cinq autres personnes ont été interpellées dans le cadre de l’enquête sur les violences survenues du 12 au 15 juin à Dijon, a-t-on appris jeudi de source proche du dossier.

Quatre d’entre elles ont été placées en garde à vue, a-t-on confirmé de source judiciaire. Ces interpellations s’ajoutent aux onze personnes déjà condamnées fin juin pour trafic de stupéfiants ou « délit de participation avec arme à un attroupement par une personne dissimulant volontairement son visage ».

Dans la même enquête, deux autres personnes ont été mises en examen le 2 juillet, notamment pour « participation à une association de malfaiteurs en vue de commettre des violences aggravées ». Ces deux personnes ont été placées sous contrôle judiciaire.

La totalité des interpellations ont été effectuées lors ou à la suite d’opérations de recherches d’armes déclenchées suite aux troubles survenus notamment dans le quartier sensible des Grésilles. Les violences aux Grésilles et à Chenôve, en proche banlieue, avaient eu lieu après une série d’actions de représailles lancées par des membres de la communauté tchétchène, qui voulaient se venger de l’agression d’un adolescent qu’ils imputent à des dealers des Grésilles.

Dans l’enquête concernant ces faits, six Tchétchènes ont été interpellés le jeudi 18 juin. Deux ont été mis hors de cause. Les quatre autres ont été mis en examen, dont trois placés en détention provisoire. Le quatrième suspect est resté libre sous contrôle judiciaire.

Ceci vous intéressera aussi
Dijon ouvre sa Cité de la gastronomie et du vin, ambassade du repas français

"Un lieu d'exception pour célébrer l'art de vivre à la française": Dijon a inauguré vendredi sa Cité internationale de la Lire l'article

Cinq dates du festival GeNeRiQ pour une création avec Arnaud Robotini

Le festival GeNeRiQ revient cet automne avec cinq dates, autour d’une création associant Arnaud Rebotini et le collectif Omezis. Dans Lire l'article

Le siège de « l’Onu du vin » s’installe à Dijon

L'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), sorte d'"ONU" du vin, a approuvé lundi par consensus de ses Lire l'article

Un an ferme pour un magistrat proposant de violer sa fille mineure
Affaire Péchier: sa caisse de prévoyance lui réclame le remboursement de 500.000 euros

Un ancien magistrat a été condamné à deux ans de prison, dont un an avec sursis, pour avoir proposé à Lire l'article

Défilement vers le haut