Valdoie : la Villa des Sapins placée sous administration provisoire

La MECS Villa des Sapins, à Valdoie, a été placée sous administration provisoire

Après l’Ehpad de la Rosemontoise, c’est la Villa des Sapins, une maison d’enfants à caractère social (Mecs), également gérée par l’association Servir, qui est placée sous administration provisoire.

Après l’Ehpad de la Rosemontoise, c’est la Villa des Sapins, une maison d’enfants à caractère social (Mecs), également gérée par l’association Servir, qui est placée sous administration provisoire par le conseil départemental du Territoire de Belfort.

Florian Bouquet, président du conseil départemental du Territoire de Belfort, a signé ce vendredi 10 juillet un arrêté plaçant la maison d’enfants à caractère social La Villa des Sapins, sous administration provisoire. Cet établissement est géré par l’association Servir, qui gère également l’Ehpad La Rosemontoise à Valdoie, également sous administration provisoire depuis début avril, à la suite de la gestion de la crise sanitaire. La Villa des Sapins accueille 50 enfants.

Administration provisoire pour trois mois

« À la lecture du rapport d’inspection établi par les agents assermentés du Conseil départemental qui ont bénéficié́ également de l’appui technique de la Direction Interrégionale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse du Grand Centre, la décision s’est imposée immédiatement », écrit le conseil départemental dans un communiqué de presse annonçant la décision.  Deux administrateurs provisoires ont été nommés : Martial Milaret et Jean-Christophe Chatelain. Ils sont nommés pour une durée de 3 mois.

« Ils accompliront au nom du Département et pour le compte de l’établissement tous les actes d’administration urgents ou nécessaires pour mettre fin aux difficultés constatées afin d’assurer la santé, la sécurité́, l’éducation, le bien-être physique et moral des jeunes confiés », indique le Département. « À cet effet, l’ensemble des locaux et du personnel ainsi que les fonds de l’établissement seront à leur totale et exclusive disposition », complète le Département.

Une salariée a récemment engagé une procédure judiciaire à l’encontre de l’association Servir, pour « faute inexcusable ».  Les pompiers du Territoires de Belfort avaient également rapporté, dès le printemps 2019, leurs inquiétudes. Des salariés de la Rosemontoise avaient également alerté sur les conditions de travail. Deux soeurs d’une aide-soignante de La Rosemontoise, décédée des suites du covid-19, ont également déposé plainte contre l’association. Une enquête est ouverte.

Ceci vous intéressera aussi
338 armes récupérées dans le Territoire de Belfort

L’opération d’abandon d’armes à l’État a été fructueuse dans le Territoire de Belfort. Plus de 300 armes et près de Lire l’article

En 1906, à Belfort, la « résurrection » d’un mort fait le tour du monde !

En ce mois de janvier 1906, des médias du monde entier évoquent une affaire extraordinaire survenue au tribunal de Belfort. Lire l’article

« On n’imagine pas qu’on a autant de soudage autour de nous »

Selectarc, à Grandvillars, a accueilli, mercredi, une phase de sélection du championnat de France de soudure, organisé au mois de Lire l’article

Stellantis : « la déception » des syndicats après d’âpres négociations

Les négociations annuelles obligatoires (NAO) se sont terminées au cœur de la nuit de jeudi à vendredi. La dernière proposition Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal