Valdoie : administration provisoire prolongée à l’Ehpad de la Rosemontoise

L'administration provisoire est prolongée jusqu'au 6 août à l'Ehpad de la Rosemontoise

L’agence régionale de santé Bourgogne-Franche-Comté et le conseil départemental du Territoire de Belfort décident de prolonger l’administration provisoire de l’Ehpad La Rosemontoise, à Valdoie, géré par l’association Servir, confirment-ils dans un communiqué.

L’agence régionale de santé Bourgogne-Franche-Comté et le conseil départemental du Territoire de Belfort décident de prolonger l’administration provisoire de l’Ehpad La Rosemontoise, à Valdoie, géré par l’association Servir, confirment-ils dans un communiqué.

L’établissement d’accueil de personnes âgées dépendantes avait été placé sous administration provisoire le 6 avril. À cette époque, seize résidents avaient succombé au covid-19. « La mise sous administration provisoire était intervenue pour sécuriser la prise en charge des résidents et les conditions d’exercice des professionnels de l’établissement, très durement touché par l’épidémie de Covid-19 », rappelle le communiqué de presse commun des deux tutelles. À l’époque, l’agence régionale de santé avait confirmé « une crise majeur dans l’établissement ». Depuis, une trentaine de résidents sont morts du covid-19, ainsi qu’une aide-soignante de l’établissement. L’établissement peut accueillir 115 résidents.

Deux professionnels locaux comme administrateurs

Ce lundi 8 juin, les deux tutelles ont informé les salariés et les familles de la prorogation de cette administration provisoire, pour deux nouveaux mois. « Les deux premiers mois d’administration provisoire ont permis à l’établissement de faire face à l’épidémie, l’enjeu des deux prochains mois sera de consolider durablement son fonctionnement », explique le communiqué de presse. Les deux premiers administrateurs ont terminé leur mission samedi. Ils sont remplacés par deux autres administrateurs. « Pour conduire cette nouvelle mission, les professionnels qui ont été́ désignés disposent d’une expérience approfondie des établissements médico-sociaux », insiste le communiqué de presse. Et ce sont deux professionnels reconnus localement. Ce sont Françoise Betoulle et Robert Creel. La première a « occupé les fonctions de directrice des soins à l’hôpital Nord-Franche-Comté après une carrière d’infirmière en Ehpad puis en milieu rural et un poste de directrice et formatrice à l’institut de formations en soins infirmiers de Belfort ». Le second est directeur général de l’association Les Bons enfants, qui gère le pôle gérontologique Claude Pompidou à Belfort.

Nos articles sur le sujet

> L’ARS reconnaît une « crise majeure » (à lire ici) ;

> L’Ehpad La Rosemontoise placé sous administration provisoire (à lire ici)

> Une aide-soignante de La Rosemontoise décèdé du covid-19 (à lire ici)

Ceci vous intéressera aussi
Sochaux : négociations salariales à haut risque pour Stellantis

Les négociations salariales obligatoires débutent ce jeudi 1er décembre, à Stellantis. Les attentes des salariés sont énormes, notamment avec les Lire l’article

Deux LRU du 1er régiment d’artillerie de Bourogne envoyés en Ukraine

Deux lance-roquettes unitaires (LRU) appartenant au 1er régiment d’artillerie de Bourogne ont été réceptionnés par l’armée ukrainienne, ce mardi, a Lire l’article

Alstom fait rouler une locomotive complètement autonome

Le constructeur ferroviaire Alstom a fait rouler mardi une locomotive de manœuvre complètement autonome lors d'un essai aux Pays-Bas, avec Lire l’article

Héricourt : au centre Bretegnier, une plateforme novatrice pour réapprendre l’équilibre

La fondation Arc-en-Ciel vient d’investir dans son centre de médecine physique et de réadaptation Bretegnier, situé à Héricourt. Elle y Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal