Une aide-soignante de la Rosemontoise décède du covid-19

Valdoie : administration provisoire confirmée pour 3 mois à La Rosemontoise

Une aide-soignante de l’Ehpad La Rosemontoise, à Valdoie, particulièrement touché par la pandémie, est décédée du covid-19 apprend-on de sources concordantes.

Une aide-soignante de l’Ehpad La Rosemontoise, à Valdoie, particulièrement touché par la pandémie, est décédée du covid-19. L’association Servir est également endeuillé par la disparition d’un éducateur de la Villa des Sapins, mort également du covid-19.– mis à jour le 27 avril à 13 h 30

Patricia Boulak, une aide-soignante âgée de 53 ans, hospitalisée depuis plusieurs semaines à l’hôpital Nord-Franche-Comté en réanimation, est décédée du covid-19 a-t-on appris de différentes sources. Elle travaillait dans l’établissement depuis 31 ans informent les administrateurs de l’établissement.

L’établissement a été particulièrement touché par la pandémie. 26 résidents, sur une capacité de 115 lits, sont décédés du covid-19. Plusieurs salariés ont également déclenché des symptômes. Une administration provisoire a été actée par les tutelles, l’agence régionale de santé et le conseil départemental, début avril. Les relations entre la direction et le personnel sont également extrêmement difficiles. La directrice générale a été suspendue de ses fonctions le 14 avril par le conseil d’administration de l’association Servir, qui gère cet établissement.

La réserve sanitaire sur place

« Les personnels de cet établissement ont été exposés au virus et contraints à s’occuper des résidents de cette maison de retraite sans équipement pour se protéger », dénonce sur sa page Facebook la maire de Valdoie, Corinne Coudereau. « Pour l’instant, nous avons un combat à mener contre le virus, confie-t-elle par téléphone. Après, des comptes seront demandés. » 

Les soignants sont particulièrement touchés par la pandémie. Ce jeudi, on a rapporté le décès d’un médecin urgentiste du Jura.

Une cellule d’urgence médico-sociale est déclenchée dans l’établissement La Rosemontoise depuis début avril. Et selon nos informations, du personnel de la réserve sanitaire nationale est arrivé il y a quelques jours pour soutenir l’équipe. « Lundi 27 avril matin le Laboratoire de l’Hôpital Nord-Franche-Comté, sera sur place pour tester tous les résidents ne l’ayant pas encore été. Ce qui fait que lundi, toutes les personnes âgées de la structure auront pu bénéficier d’un test de dépistage du Covid-19 par PCR », confirment également les administrateurs ce dimanche. « Actuellement, des « levées » d’isolement, mais pas de confinement qui lui continue, sont faites dès lors qu’un résultat négatif et surtout une absence de signes cliniques pouvant évoquer une infection au Covid, sont constatés, conscients des conséquences que ces isolements peuvent avoir sur le bien-être et la santé psychologique des résidents », détaille le communiqué de presse.

Décès d'un éducateur de la Villa des Sapins

Dans un communiqué adressé dimanche en fin d’après-midi, les administrateurs provisoires de La Rosemontoise évoquent un nouveau drame au sein de l’association Servir, à nouveau endeuillé. « Un autre drame a encore touché l’association Servir, avec le décès de Monsieur Laurent Jost qui était éducateur à la Villa des Sapins. Le contexte est donc difficile pour tous », écrivent les administrateurs. Laurent Jost est décédé, également, du covid-19. La Villa des Sapins est une maison d’enfants à caractère social (MECS), qui accueille en internat une trentaine d’enfants et d’adolescents. Des dysfonctionnements ont également été dévoilés par la presse ces dernières semaines.

La presse régionale évoquait la semaine dernière la volonté du fils d’un résident de déposer plainte. Une source judiciaire du Jura confirme ce dépôt de plainte. Elle sera transmise prochainement au parquet de Belfort.

« Nous adressons nos condoléances les plus sincères à sa soeur et à toute sa famille et les assurons de notre soutien en ces moments si douloureux », écrivent les administrateurs provisoires de l’établissement et l’ensemble des personnels de La Rosemontoise dans un communiqué adressé aux rédactions vendredi en fin de journée. « Monsieur David Philot, Préfet du Territoire de Belfort, Monsieur Pierre Pribile, Directeur général de l’ARS Bourgogne-Franche-Comté et Monsieur Florian Bouquet, Président du Conseil départemental du Territoire de Belfort, s’associent à notre tristesse et transmettent leurs plus sincères condoléances à la famille de Madame Boulak », notent également les administrateurs.

PUBLICITÉ

Défilement vers le haut