Une recette pour faire sa boisson de récupération après l’effort

Le premier Salon de la nutrition a été organisé à Belfort par des étudiants du Cours Notre-Dame des Anges.

Le 20 mars, une douzaine d’étudiants du bachelor (bac +3) Nutrition humaine et sportive du Cours Notre-Dame des Anges, ont organisé le premier Salon de la nutrition à Belfort. Au cours d’un atelier, ils donnent la recette pour concocter sa boisson de récupération, après l’effort.

Le 20 mars, une douzaine d’étudiants du bachelor (bac +3) Nutrition humaine et sportive du Cours Notre-Dame des Anges, ont organisé le premier Salon de la nutrition à Belfort. Au cours d’un atelier, ils donnent la recette pour concocter sa boisson de récupération, après l’effort.

La première question à se poser, c’est le type d’effort que l’on va faire. « Ce n’est pas la même chose si on fait un sport de force, un sport d’endurance ou un sport d’ultra-endurance », observe Imrane Lounes, étudiant en bachelor nutrition sportive. La boisson de récupération vise à récupérer « plus rapidement, pour s’entraîner plus efficacement », poursuit le jeune homme. « Et plus on s’entraîne, plus on progresse », observe Imrane Lounes. Il remarque surtout que cette boisson doit se consommer dans les trente minutes après l’effort, « où l’on a une fenêtre métabolique pour optimiser les bénéfices e la récupération ». Si s’hydrater avec de l’eau est important, ce n’est pas suffisant.

Comme un milkshake

Le premier Salon de la nutrition a été organisé à Belfort par des étudiants du Cours Notre-Dame des Anges.

« Quand on fait un sport ou un effort long, on crée un dommage musculaire », observe celui qui aimerait distiller ses conseils dans l’univers du football professionnel. Il faut donc fournir un apport protéique et un apport glucidique au sucre. « En plus, on s’hydrate, car on perd énormément d’eau, en fonction de la durée et de l’intensité, et minéraux pendant l’effort », poursuit-il. « Notre boisson regroupe tout cela », précise-t-il.

Dans un checkeur, il met une cuillère à café (20 grammes) de protéines en poudre Whey, une demie banane et 30 cl de lait (ou de l’eau selon les goûts), pour l’hydratation. Il mixe le tout, remue et sert. Ça le mérite d’être bon et ça s’apparente à un milkshake. Sa boisson pourrait être proposée après un match de football, où il y a eu un effort conséquent.

Après un footing, il n’est pas nécessaire d’avoir une boisson aussi riche. Il conseille simplement une boisson de 50 cl, composée aux tiers d’un jus de raisin et au deux tiers d’eau pétillante.

La recette

  • 20 gr de protéines en poudre Whey
  • 30 cl de lait
  • Une demie banane
Ceci vous intéressera aussi
Belfort : les 5 projets lauréats du budget participatif 2022

Les projets lauréats du budget participatif 2022 de la Ville de Belfort viennent d’être désignés par les habitants. À vélo, Lire l’article

Voitures neuves : quatrième mois de rebond en novembre

Les ventes de voitures neuves ont poursuivi leur léger rebond en novembre, pour le quatrième mois consécutif, et devraient s'approcher Lire l’article

Belfort : des températures de 3,45 °C au-dessus des normales à l’été 2022

Le comité interdépartemental de la ressource en eau du bassin de l’Allan a tiré le bilan de la sécheresse de Lire l’article

Sochaux : négociations salariales à haut risque pour Stellantis

Les négociations salariales obligatoires débutent ce jeudi 1er décembre, à Stellantis. Les attentes des salariés sont énormes, notamment avec les Lire l’article

Défilement vers le haut Aller au contenu principal