Une école à énergie positive inaugurée à Châtenois-les-Forges

Les enfants de Trévenans et de Châtenois-les-Forges âgés de 3 à 6 ans s’installeront prochainement dans une nouvelle école à énergie positive. Un projet qui répond à un besoin d’économie d’énergie et de rationalisation.

La nouvelle école intercommunale de Châtenois-les-Forges a été inaugurée ce mercredi 6 mars. Elle va accueillir des enfants scolarisés en maternelle. « Aujourd’hui, les enfants de maternelle sont répartis dans deux bâtiments distants de 300 m engendrant d’énormes consommations de gaz pour le chauffage et une grande dangerosité des déplacements dans des rues étroites et inadaptées à la circulation des véhicules. Le car de ramassage des enfants de Trévenans a bien des difficultés pour se frayer un chemin », rappelle André Brunetta, le maire de la localité.  

Le nouveau bâtiment regroupe tous les élèves, « mais aussi un accueil périscolaire avec restauration qui leur est réservé et, nouveauté, un Relais Petite Enfance », détaille l’édile. L’école et le périscolaire accueillent des enfants de Châtenois-les-Forges et de Trévenans. Le relais petite enfance accueille des assistants maternels et des parents originaires du canton.

Une consommation divisée par cinq

La construction vise à « faire des économies d’énergie sans négliger la qualité des aménagements intérieurs », indique le maire. Selon Le Moniteur, cité par André Brunetta, « ce bâtiment serait une référence non seulement en Bourgogne FrancheComté, mais aussi dans le Grand Est ». Les trois atouts cités par le magazine : un bâtiment à énergie positive (labellisé BEPOS) ; utilisation de matériaux biosourcés, notamment du bois de sapins vosgiens ; et une bonne qualité de l’air à l’intérieur, « garantie par des colles agréées sans produit toxique et l’utilisation de peintures et teintures dont le solvant est l’eau ».

Grâce à ses 431 m2 de capteurs solaires photovoltaïques, l’école produit au minimun 60 000 kWh par an, alors qu’elle ne devrait consommer que 45 000 kWh. « Pour rappel, le seul chauffage des deux bâtiments actuels est de l’ordre de 250 000 kWh par an. Cette performance n’est pas due qu’aux seuls capteurs solaires, constate le maire, avant de détailler : Elle est le résultat d’un ensemble d’améliorations apportées à l’isolation thermique, l’inertie thermique, une étanchéité parfaite des ouvrants et une ventilation double flux des locaux qui permet de récupérer de l’énergie dans l’air évacué. Une station météo installée sur le toit commande l’ouverture et l’occultation partielle ou totale des châssis velux pour réguler la température intérieure. »

Le coût total de cette nouvelle école s’élève à presque 4 millions d’euros. Les élèves et les enseignants prendront place dans leur nouvelle école le 18 mars. Six ans après les premières réflexions.

Europe, État et collectivités locales comme financeurs

Dans ce projet, la commune de Châtenois-les-Forges peut compter sur 1,6 million d’euros de subventions, soit 40 % du montant total. La participation de Trévenans s’élève à 300 000 euros, celle du Grand Belfort à 200 000 euros, celle du conseil départemental à 82 000 euros. L’État, par l’intermédiaire de la dotation d’équipement aux territoires ruraux (DETR) contribue à hauteur de 241 500 euros. Par le fonds de soutien à l’investissement public local (FSIL), l’État ajoute une enveloppe de 68 000 euros. La caisse d’allocation familiale met 300 000 euros dans ce projet, réparti en deux enveloppes, l’une pour le relais assistants maternels, l’autre pour l’accueil périscolaire. Le projet profite également d’une subvention parlementaire de 9 000 euros. Ce projet écologique permet également à la commune de Châtenois-les-Forges de recevoir une aide de 100 000 euros du programme régional Effilogis. Par l’intermédiaire et grâce à un fonds européen, une aide de 300 000 euros devrait être ajoutée par la Région Bourgogne-Franche-Comté.

Les 60 % restants sont financés par la commune de Châtenois-les-Forges sur ses fonds propres, en recourant à l’emprunt et grâce aux subsides générés par la vente des deux bâtiments.